5 livres pour booster son intelligence selon Harvard

Publié le 20 mars 2023 à 16h35

par Flora Gendrault

J’avoue, ma soeur et moi avons été de grosses consommatrices de fanfictions et autres écrits amateurs sur Wattpad : parfois, on aime la lecture pour ce qu’elle produit de plus simple, c’est-à-dire une distraction, un moment d’égarement pour rêver d’amour, d’amitié ou de gloire. Oui mais voilà, Harvard nous fait une piqûre de rappel : les ami·e·s, lire un livre, c’est aussi un outil d’apprentissage et une source d’inspiration qui peut nous aider au quotidien. 

Vous voulez trouver de bons sujets de conversation, améliorer votre communication, avoir une culture générale de fou furieux et pouvoir débattre jusqu’à 6h du mat’ en fin de soirée ? Voici cinq livres fondamentaux recommandés par l’une des universités les plus renommées du monde.


1. « Bruno, chef de police » par Martin Walker 

Dans cet ouvrage, on suit l’histoire de Bruno Courrèges, chef de la police municipale du village de Saint-Denis, en Dordogne. Son existence est bouleversée par un meurtre brutal : Hamid, retraité de l’armée française, héros de la Seconde Guerre mondiale, est retrouvé chez lui lacéré de coups de couteaux, une croix gammée sur le torse. Aussitôt, les enquêteurs songent à un crime raciste et les regards se tournent vers les groupes d’extrême droite.

Celui-ci va vous demander une bonne capacité de déduction et beaucoup d’attention. Votre objectif : analyser les indices qui sont disséminés dans le livre et utiliser votre imagination pour résoudre ses énigmes. Y arriverez-vous ?

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Olivia (@zeitzumlesen)


2. « Le Prince » par Nicolas Machiavelli

Rien qu’à sa préface écrite par le sociologue Jean-Marie Trembley, on devine un grand livre profondément politique : « Si on lit Le Prince avec attention, ou verra que Machiavel, en se fondant sur des considérations d’intérêt, de sécurité, et surtout de puissance militaire, incite le prince à créer les conditions de la république où il faut lutter contre les puissants, protéger les humbles, armer le peuple et non s’armer contre lui. » 

On vous a d’ailleurs peut-être déjà recommandé ce grand classique : Le Prince est finalement une sorte de guide pour devenir fin stratège. Machiavel étant politicien, cet ouvrage explique comment évoluer dans le monde de la politique, des affaires et du travail. En le lisant, vous pourrez bientôt faire de l’ombre aux énarques


3. « Inside out and Back again » par Thanhha Lai

Ce roman est directement inspiré de l’expérience de son autrice, réfugiée de la guerre du Vietnam. En vers, il raconte une année de la vie de Hà, qui n’a connu que la joie des traditions de sa ville, Saigon, avant son départ en Alabama au commencement de la guerre. « C'est l'histoire émouvante de l'année de changement, de rêves, de chagrin et de guérison d'une fille alors qu'elle voyage d'un pays à l'autre, d'une vie à l’autre », conte son résumé. 

C’est Laura Huang, professeur de management à Harvard, qui a conseillé ce roman : pour elle, il fait réfléchir à l’identité et à l’importance de se réconcilier avec le passé pour chérir son présent.


4. « Time Smart » par Ashley Whillans

Une autre femme autrice est mise à l’honneur par Harvard, et cette fois-ci, c’est l’une de ses professeures. Ashley Williams constate cette faculté que nous avons à être « time poor », c’est-à-dire pauvres en temps. Trop de choses à faire, et trop peu de temps pour les accomplir : par ce phénomène, nous sommes moins joyeux. Nous rions moins. Nous sommes en moins bonne santé, plus stressé·e·s, plus négatif·ve·s. 

Avec cet ouvrage instructif, l’autrice nous aide à éviter la procrastination, être plus productif·ve et savoir gérer notre temps pour réussir dans tous les domaines. À être plus heureux·ses, tout simplement.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Heng Kai Le (@cryotosensei)


5. « Lettre de la prison de Birmingham » par Martin Luther King Jr

On vous l’annonce d’emblée : cette lettre ouverte est la lecture la plus recommandée aux étudiant·e·s de Harvard. Si vous voulez développer votre esprit et vous inspirer d’un texte historique, il semble ainsi plus que nécessaire de mettre le nez dedans. 

Par la même occasion, vous serez confrontés à la plume et à la mémoire de Martin Luther King, figure majeure de la lutte pour les droits civiques. Ce pasteur, baptiste et militant non-violent américain l’a écrit en prison, après avoir été arrêté en avril 1963. Ce traité définit sa lutte contre la ségrégation, et insiste sur l’importance de s’impliquer activement pour obtenir les changements, les revendications que nous défendons

À LIRE AUSSI