La Belle saison, le nouveau chalet les yeux dans l'eau de la rive droite

© The White Shack

Telle une maison bleue adossée à la colline, ce chalet lumineux surplombe lui, la Garonne. Idéalement juchée rive droite face aux flots, entre herbe fraîchement coupée, pâquerettes et terrasse de bois, cette pépite champêtre a de quoi nous décider à en faire le QG de notre été.


À l'instar du printemps qui laisse la place à l'été, la Petite Gironde a cédé la place à La Belle Saison. À l'origine du projet, la rencontre de deux hommes, Jérôme Fillol et Philippe Barre, qui par la persévérance ont su faire renaître l'un des plus beaux spots de la Garonne.
Dès le premier pas posé sur un chemin bordé de galets, il faut bien avouer qu’on en ferait bien sa maisonnée. La faute à une vue imprenable sur l’architecture bordelaise de l’autre côté de la rive et au charme de ce chalet.



Une terrasse de bois et un jardin de 3000m² (quand même) nous donnent d’ores et déjà des envies de pique-niques et de möllky.
L’intérieur, lui, se situe à mi-chemin entre la maison de campagne et la cabane sur mer. Les grandes ouvertures sur l’extérieur confèrent aux différents espaces une lumière qui est sublimée par un immense miroir qui tapisse le mur du fond. Elles offrent surtout un joli panorama sur le jardin, l’eau et Bordeaux. Et à l’heure où le soleil flirte avec la nuit, ce sont des couleurs chatoyantes qui pénètrent et viennent chatouiller la rétine, donnant un aspect irréel au lieu.

Et nous, on observe cela depuis les banquettes, les chaises vintage ou encore depuis des tabourets-escabeau en bois brut au milieu d’un environnement design et cosy à souhait signé l'Atelier Denise. Outre les matériaux, le spot regorge d'éléments champêtres. Installés sous un plafond végétal, les épis de blés s’entremêlent dans des dames jeanne assorties et se démultiplient à l’envie dans la panoplie de miroirs que possède l’établissement.


Les tables hautes de bois brut côtoient un petit salon composé de canapés et fauteuils en rotin. Et si tu t’installes sur la banquette du fond située sur la partie surélevée, tes yeux surplomberont le restaurant pour terminer par plonger dans la Garonne.
Ajoutez à cela une terrasse de bois pouvant accueillir jusqu'à 150 couverts (rien que ça), un cabanon en guise de bar à tapas pour accueillir les adeptes d'apéros dînatoires et on obtient le spot rêvé pour passer l’été.


Une cuisine en quatre “collections”

Et si l’on passe derrière les portes battantes, ce sont des mains expérimentées que l’on découvre s’affairant sur des assiettes joliment dressées. Les recettes d'antan sont retravaillées au fil des saisons appelées “collection” par le chef Jean-Christophe Martinez, formé par Christian Constant . Après un parcours dans les grandes maisons de Paris au pays basque, c'est pour la rive droite que son coeur chavire lorsqu’il y pose ses valises.



Par ses plats, ce sont des saveurs de grand-mère que nous retrouvons, sans pour autant basculer dans le “tradi”. Ici les légumes oubliés s’acoquinent avec les best sellers d'aujourd'hui : l’oeuf parfait est suivi de l’agneau cuit 5h à basse température ou bien d’un copieux bol vitaminé. On retrouve également des notes d’anis, de muscade ou de cannelle dans les accompagnements présentés à part et surtout “à volonté”. Les desserts également redoublent de créativité apportant notamment des baies de genièvre à une tarte au citron tout sauf classique. Inutile de préciser que l’établissement se fournit majoritairement bio, local et en circuit court ce qui comblera les amoureux du terroir, bref, de la bonne ripaille.



Se mettre au vert à travers le verre

Et pour faire glisser tout ça, la maison présente des breuvages qui n'ont pas d'âge. Derrière le bar de mosaïque bleue qui nous embarque vers des souvenirs estivants, les shakers travaillent sous les gestes précis d’Antoine et Nicolas, les mixologues du spot qui ont à coeur de faire découvrir de nouvelles recettes chaque semaine. Sur leur carte on s’envole jusqu'au Canada avec le Quebec Libre, s’enivre de Daïquiri Thym et se désaltère de Lillet Tonic.
Pour les plus chauvins, la mousse est brassée à quelques encablures de là par les brasseurs de Lalune et la carte des vins comporte une jolie sélection qui nous liera d’amitié avec l’échanson.



Mais ce n'est pas le tout de se restaurer, il ne faudrait pas s'y ennuyer. Point d'inquiétude à cet égard, ce grand chalet aux pieds mouillés compte bien s’animer. Pour la collection d’été, la maison vivra au rythme de rendez-vous tels que des pique-niques dans l'herbe durant lesquels nous admirerons les majestueux monuments de la rive d'en face (et travaillerons notre lancer de quilles). À noter que des animations seront aussi prévues pour les kids (dont on pourra se débarrasser).
Le soir nous pourrons assister au spectacle du soleil couchant avant de regarder celui du cinéma présenté en plein-air. Du côté du cabanon, ça picorera, dégustera des huîtres, barbecutera selon l’occasion et secouera de l’arrière-train sur les beats de nos collectifs bordelais qui monteront le son.


© The White Shack

Bref, vivement la Belle Saison !

Et elle commence dès ce soir, mercredi 29 mai à 19h avec le premier grand apéro du cabanon.

La Belle Saison
75 Quai des Queyries, Bordeaux
05.57.80.33.33
Instagram
Facebook
Plus d'infos sur l'apéro du cabanon

Fin des articles