Secret d'histoire #3 : le quartier des Chartrons à Bordeaux

Au bord de la Garonne, le quartier des Chartrons à Bordeaux s’offre une place de choix entre la prestigieuse esplanade des Quinconces et le Jardin Public. Marquées par son commerce du vin puis enrichies par ses échanges maritimes, ses rues font cohabiter de fastueuses demeures d’anciens marchands avec des entrepôts viticoles. Village dans la ville, à l’image du faubourg qu’il formait autrefois, ce haut lieu des antiquaires et des négociants condense l’histoire bordelaise.


Les Chartrons doivent leur nom à l’installation des Chartreux en 1377. Centré autour de l’église Saint-Louis, ce quartier du nord de la ville a une histoire indissociable de celle des négociants qui y ont prospéré. Arrivés au XVIIe siècle de Flandre, de Hollande, d’Angleterre et d’Allemagne, les riches intermédiaires ont fait main basse sur nombreux domaines viticoles. Bénéficiaires de ces commerce florissant, des dynasties s'y sont succèdées, enracinant le commerce du vin au quartier des Chartrons.  Le XVIIIe siècle voit alors le négoce de Bordeaux devenir tradition et place le port de la lune en tête des docks français.

Chartrons - Bordeaux

Capitale du vin au XIXe siècle, Bordeaux compte sur l’élite des négociants chartronnais pour commercialiser ses plus grands vins. Avec l’essor du commerce colonial, le quartier représente une partie importante des activités économiques de la ville. Les familles de négociants sont riches et deviennent peu à peu puissantes. Certains de leurs membres seront députés, d’autres maires de Bordeaux. C’est ainsi que ce faubourg s’impose comme capitale dans la capitale viticole et prend des allures de quartier bourgeois où le luxe cotoie la culture.

Chartrons - Quais - Bordeaux

Aujourd’hui, les négociants sont toujours aux Chartrons (après une petite pause au cours du XXe siècle). Ils ont été rejoints, dans les ruelles, par les antiquaires. La rue Notre Dame, qui étend sa chaussée sur 700 mètres, en compte une quarantaine. Rue emblématique du quartier, elle voit au fil du temps fleurir les galeries d’art et les magasins de déco.

Ces petit commerces qui l'éstampille comme un quartier BOBO ne contredisent pas son histoire. Une histoire du quartier, toujours chère au cœur de ses habitants d'ailleurs. Nombre d'entre eux se considèrent chartronnais bien avant d’être bordelais ! Ils vont « à la ville » quand ils passent la bourse Maritime.

Et pour cause, les chartrons peuvent encore arboré des allures de petit village. Rythmé par le marché dominical des quais où le verre de blanc est de rigueur à partir de 11h et les parties de pétanques du cours Xavier-Arnozan, le quartier offre encore un joli cadre de vie. 

Fin des articles