Pourquoi l'été met nos hormones en folie ?

De l'animal en période d'hibernation au félin prêt à bondir sur toute proie dotée de parties génitales, l'Homme mue à l'orée de l'été. Sont-ce les rayons du soleil qui lui font tourner la tête, ou bien la chaleur sur se peau qui le pervertissent ? Eh bien, en fait, c'est un peu tout cela à la fois. Et des raisons plus scientifiques, aussi. Ci-joint, les explications tant convoitées pour que tu baises moins bête en été. 


Plus il fait chaud, plus le corps secrète de désir

Chez l'homme, c'est le taux de testostérone qui augmente avec la chaleur. La femme est tout aussi stimulée, notamment car le soleil fait secréter de la dopamine, subtance clef du plaisir du cerveau. La sérotonine, appelée aussi 5H, joue aussi un rôle fondamental dans la régulation de l'humeur. En gros, plus on a le moral, plus on est ouvert à utiliser ses parties génitales. 


Plus on a de temps, plus on est entrepenant

Logiquement, la période estivale efface pour un temps toutes les préoccupations morales, professionnelles et personnelles. L'esprit libéré, on est tout ouïe pour s'adonner à la luxure en toute volupté. 


Les sens sont en éveil 

Pour tout un tas de raisons, le corps, en été, est plus réceptif aux stimuli extérieurs. Pourquoi ? Principalement parce que nous sommes plus attentifs et ouverts en cette période, et donc plus réceptifs à ces stimuli. Les odeurs jouent notamment un grand rôle. L'huile solaire, l'huile de coco, le monoï (ou encore la transpiration pour les plus bordeline) ont des effets sur vos organismes. Nous avons tendance à l'oublier, mais ne nous sommes ni plus ni moins que de vulgaires animaux. Comme eux, nos sens ont de fait un rôle que nous sous-estimons dans nos existences. 


Les tenues moulantes sont plus excitantes que les pulls en faux poils

Ne te le cache pas, toi, être superficiel que tu es : la tenue vestimentaire a un impact sur ton attirance à l'autre. Si cet autre porte une tenue qui dévoile son corps, ses attributs, voire la taille de son sexe, il sera potentiellement plus désirable à tes yeux. Le mythe de l'imagination qui fait tout le boulot, personne n'y croit. Mieux vaut être prévenu d'un physique désagréable et s'en contenter plutôt que de rêver à un corps idyllique et être désabusé. 


On est psychologiquement plus ouvert 

Loin du ciel noirci par la pollution, des frotteurs du métro et de ta mère qui habite à deux pas de chez toi, il faut bien l'avouer, en vacances, le sourire est facilement retrouvé. Du coup, tu es plus avenant, ton visage est plus ouvert et, de fil en aiguille, ton corps aussi. CQFD. 


Finalement, si tes nuits sont plus chaudes en été, c'est avant tout parce qu'il fait 15 degrés de plus. Deuxiemement, le médecin Jean-Roger Dintrans l'indique : « Les vacances nous ouvrent à toutes les sensations hédonistes »Albert Barbaro, sexologue, lui, ajoute qu'en fait, « notre vie sexuelle est surtout parasitée par la frénésie de nos vies citadines ». Le béton, facteur paralysant de l'érotisme ? Maybe.