Quelle ville de France compte le plus de célibataires ?

A l'heure ou les étudiants finalisent leurs dossiers d'inscription aux facs et où les actifs rêvent d'un changement de vie radical, l'internaute érige un classement qui devrait faire réfléchir tout ce beau monde. Ville par ville, le portail dévoile la proportion de célibataire. Et Toulouse n'est pas en mauvaise position...

Il est loin le temps où les célibataires étaient regardés avec pitié, voire stigmatisés à chaque repas familial. Qui n'a jamais subi les questions gênantes, entre la poire et le dessert, de tati casse-bonbon : « alors tu ne t'es toujours pas trouvé de petit(e) chéri(e) ? » Aujourd'hui, tout comme 12% de la population française, on peut répondre à cette question par la négative tout en gardant la tête haute. « Mais je le vis bien tati, merci ! »

Si pour certains, cette situation est choisie (un mec/une meuf, c'est un peu chiant finalement ?), d'autres cherchent encore l’âme sœur, ou du moins, celui/celle qui les fera vibrer pendant quelques années. Le palmarès de l'internaute devrait les orienter...

Le bonheur est dans le nord

S'ils n'ont pas la chaleur de la météo, les Lillois peuvent en revanche compter sur un bon lot de célibataires prêts à en découdre. 6 habitants sur 10 ne seraient pas en couple, soit un peu plus de 60% des habitants. Ville étudiante par excellence, Lille doit cette large avance à la jeunesse des résidents. Tout comme Nancy d'ailleurs, qui avec plus de 59% de célibataires sur son sol, se classe en seconde position. Même cause, même effet, Rennes (57,04%) occupe la troisième marche du podium, talonnée par Toulouse, qui rafle la quatrième place avec 56,49 %de célibataires.

Il faudra attendre la 4ème place pour voir apparaitre Toulouse, qui, avec 56,49% de célibataires fait tout de même bonne figure. En revanche côté parité, c'est moyen moyen. Car cette réserve de coeurs à prendre est composée a 47,78% d'hommes et 52,22% de femmes.  

Source : l'internaute