Les pistes cyclables, nouvelle priorité de Toulouse

Vous l'avez peut-être déjà ressorti pour vos heures de balades sportives autorisées pendant le confiment et le déconfinement pourrait bien être le moment idéal pour investir dans un vélo. La ville de Toulouse fait des nouvelles pistes cyclables sa priorité d'après confinement, le vélo restant le moyen de locomotion le plus écologique depuis longtemps mais également le plus sûr depuis l'arrivée du coronavirus.

Le monde entier est en plein chamboulement et Toulouse compte bien ne pas se laisser faire. À l'heure où les mesures liées au déconfinement sont encore assez floues, la ville de Toulouse prend le parti de miser sur le vélo. En effet, le vélo semble aujourd'hui le moyen le plus efficace de se déplacer et c'est donc tout naturellement que Toulouse, une ville habituellement assez embouteillée aux heures de pointe, propose d'étendre son réseau de pistes cyclables. Une idée visant à protéger les habitants et qui permettra peut-être de désengorger le centre et la rocade de pas mal de voitures.

Des voies motorisées adaptées et réservées aux vélos, de nouvelles pistes temporaires, des pistes élargies pour accueillir un maximum de vélos... Les solutions existent et sont en phase de finalisation actuellement. La ville de Toulouse est en ordre de marche en ce sens et ce depuis 3 semaines maintenant. On attend de voir le résultat en espérant que tout soit au point dès le 11 mai.

L'usage du vélo comme priorité nationale 

20 millions d’euros vont être débloqués par le gouvernement afin d'aider les français à passer « au vert ». Si un vieux vélo poussièreux trône dans votre garage, l'état propose une maigre mais néanmoins existante aide de 50€ pour le remettre en état

À Montpellier par exemple, 15 kilomètres de pistes cyclables temporaires ont déjà été créées. La capitale a opté pour la même démarche et rapidement des villes comme Lille, Nantes, Bordeaux, Dijon, Lyon ou encore Marseille ont suivi le mouvement. 

Fin des articles