L'Occitanie parmi les régions où on s'insulte le plus au volant

Les mauvaises habitudes au volant ont la vie dure. Que ce soit en PACA, en Occitanie ou en Auvergne-Rhône-Alpes, le nombre d'automobilistes qui reconnaissent faire preuve d'incivilité est assez énorme.

La Fondation Vinci Autoroutes a publié son baromètre de la conduite responsable il y a quelques semaines. Premier constat : le comportement des automobilistes n’est pas le même selon les régions. 

On insulte derrière son volant

Si les injures arrivent en tête des incivilités des conducteurs français, les habitants de la région Occitanie font partie des plus enclins à proférer des noms d'oiseaux depuis leur habitacle avec 64% de personnes qui admettent tailler des shorts aux mamans, derrière la région PACA (70%), l'Auvergne-Rhône-Alpes (68%) ou encore les Hauts-de-France (68%). On aimerait être étonnés mais faut l'avouer le Lyonnais à le "oh tu vas la bouger ta poubelle en***é", facile. À l'inverse, ce sont les Normands qui sont les plus calmes au volant avec seulement 55% des conducteurs qui admettent insulter d'autres automobilistes en conduisant. De vrais coeurs de beurre !

On téléphone en conduisant

54 % des Français avouent téléphoner en conduisant avec le Bluetooth. C'est 14 % de plus qu'il y a cinq ans. Une pratique autorisée certes mais qui déconcentre notre attention de la route. Les plus mauvais élèves sont nos chers amis Franciliens à 62% suivis de près par la Nouvelle-Aquitaine à 59% et les Provenciaux avec 58%. Les habitants de Bourgogne-Franche-Comté sont les moins bavards avec seulement 44 %. 

On roule en état d'ébriété

Les automobilistes qui ont reconnu dans l'enquête rouler le plus en état d'ébriété habitent en Bretagne, dans les Hauts-de-France avec 8 %. Plusieurs régions arrivent juste derrière à 7 % : l'Occitanie, la Nouvelle-Aquitaine et le Centre Val de Loire. Tandis que la région Auvergne-Rhône-Alpes est la plus prudente de France avec 4%. 

Un probable « effet indirect » de la crise sanitaire: les Français sont un peu moins nerveux au volant depuis l’éclosion de la pandémie de Covid-19, selon le Baromètre de la conduite responsable de la fondation Vinci Autoroutes. Cependant, plus de deux tiers des Français prennent des libertés avec le Code de la route. 79% des conducteurs français admettent ne pas toujours suivre à la lettre la législation routière. Malgré une légère inflexion dans les comportements, la route est toujours un terrain de tensions. Faîtes attention les Bonbons ! 

Fin des articles