Voici les 32 métiers dont les salaires vont exploser en 2022

« Écoute bien les conseillers d’orientation et fais l’opposé de ce qu’ils diront. » Si on est tous d’accord avec les paroles d’Orelsan, il faut bien avouer que certains métiers rapportent plus que d’autres. Alors, pour vous faire un max de thunes, il ne vous reste plus qu'à devenir rentier ou vous reconvertir en juriste et le tour est joué. Pas compliqué, si ?

Les divers confinements que nous avons connus cette année ont fait émerger chez de nombreux Français·es de nouveaux projets, tant professionnels que personnels. Pour vous aider à faire le tri dans les métiers qui rapportent le plus, on vous dévoile les professions dans lesquelles les salaires vont augmenter en 2022

 
Une hausse de 90% 

Selon le magazine Capital et le cabinet de recrutement Robert Half, les salaires de certaines professions vont grimper l’an prochain. Plus besoin de négocier une augmentation donc, il vous suffit de vous orienter parmi quatre grands domaines d’activités spécifiques : la finance et la comptabilité, le digital et les technologies, les ressources humaines, le juridique et le fiscal ou encore l’assistanat spécialisé.

Parmi les métiers d’avenir qui vont connaître une augmentation de salaire, certains vont presque doubler avec une hausse de près de 90% entre 2021 et 2022. Alors que vous perdez connaissance, pris de convulsions, voici le détail des 32 professions dans lesquelles postuler : 

  • Directeur fiscal : 120 000 € (+20%)
  • Ingénieur DevOps : 110 000 € (+69,2%) pour une expérience avancée, 75 000 € (+59,6%) pour un débutant, et 90 000 € (+63,6%) pour un intermédiaire.
  • Fiscaliste : 85 000 € (+88,9%) et 92 000 € (+84%) pour une expérience avancée
  • Directeur des ressources humaines (DRH) : 85 000 € (+6,3%)
  • Data scientist : 70 000 € (+27,3%)
  • Responsable helpdesk : 70 000 € (+40%) pour une expérience avancée, 60 000 € (+33,3%) pour une expérience intermédiaire et 55 000 € (+37,5%) pour un débutant. 
  • Trésorier : 70 000 € (+7,7%)
  • Responsable/chef comptable : 65 000 € (+8,3%)
  • Contrôleur de gestion : 60 000 € (+7,1%)
  • Marketing manager : 60 000 € (+30,4%)
  • Lead développeur : 59 000 € (+7,3%)
  • Responsable administratif et financier : 55 000 € (+10%)
  • Consolideur : 55 000 € (+10%)
  • Chef de projet (MOA/AMOA) : 55 000 € (+31%)
  • Comptable général : 45 000 € (+12,5%)
  • Crédit manager : 45 000 € (+7,1%)
  • Account manager : 42 000 € (+5%)
  • Assistant de projets : 34 000 € (+21,4%)
  • Business developer : 32 000 € (+6,7%)
  • Chargé de recouvrement : 32 000 € (+14,3%)
  • Assistant qualité : 32 000 € (+10,3%)
  • Assistant de gestion : 32 000 € (+10,3%)
  • Assistant appels d'offres : 28 000 € (+16,7%)
  • Assistant de ressources humaines : 26 000 € (+8,3%)
  • Assistant administration des ventes : 26 000 € (+8,3%)
  • Chargé de recouvrement : 26 000 € (+8,3%)
  • Assistant logistique : 24 000 € (+20%)
  • Assistant administratif : 22 500 € (+12,5%)
  • Opérateur de saisie : 22 500 € (+12,5%)
  • Aide comptable : 22 500 € (+7,1%)
  • Chargé de clientèle : 22 500 € (+12,5%)
  • Hôte d'accueil : 22 500 € (+12,5%)

Fin des articles