Incarcéré à Toulouse il se fait livrer des magrets fourrés à la weed

Bien tenté, franchement.


Dans le sud-ouest on aime le canard, c'est un fait avéré. Certains aiment aussi l'herbe à tendance euphorisante et on est personne pour les juger, soyez-en certains. Mais ce détenu toulousain a fait fort en se faisant livrer au parloir de la maison d'arrêt de Seysses un met bien spécial.

51 grammes de weed répartis dans deux "beaux" magrets, c'est ce qu'on retrouvé les surveillants dans des circonstances que l'on devine pour le moins originales.

Rencontrée sur Tinder (une appli pleine de surprises visiblement), une jeune fille s'est chargée de la livraison après avoir récupéré le matos à l'extérieur. Cette dernière info est à mettre au conditionnel étant donné que le jugement n'a pas encore été effectué.

Tout ce qu'on peut dire c'est que les fêtes arrivant d'ici deux mois on imagine que le pensionnaire de la maison d'arrêt voulait juste prendre son repas de noël en avance.

Fin des articles