Annonces de Macron : couvre-feu pour Toulouse pour au moins 4 semaines !

Un peu avant et pendant le confinement c'était devenu un rendez-vous régulier attendu par tout le monde à l'image de Koh-Lanta ou encore Top Chef. Emmanuel Macron était ce soir à nouveau de sortie pour nous annoncer les nouvelles mesures en rapport avec la pandémie actuelle.

Et le moins que l'on puisse dire c'est qu'on les attendait ces nouvelles mesures après que l'état d'urgence sanitaire ait été déclaré il y a un peu plus d'une heure...

Fermeture des bars, ouvertures des restaurants, couvre-feu, limitation des déplacements, télétravail... Les sujets à aborder pour l'occasion étaient divers et variés et les réponses apportées promettaient de changer nos futurs proches.

Alors après les phrases introductives habituelles qui semblent durer des heures (on était super impatients, d'où le ressenti), Emmanuel Macron a bien été obligé d'attaquer la partie qui nous intéresse réellement, celle qui concerne nos nouveaux "droits" et surtout nos nouvelles obligations et interdictions. Partie que l'on craignait un peu étant donné que Jean Castex venait de déclarer l'état d'urgence sanitaire...

Voilà donc ce que l'on retient de l'allocution de ce mercredi 14 octobre :

Gros couvre-feu bien solide de 21h à 6h du matin dès la nuit de vendredi à samedi (à minuit) et pour 4 semaines, voire jusqu'au 1er décembre ! Pas besoin de développer, ça veut simplement dire qu'on reste chez nous le soir (ce qui ressemble à une forme de confinement, encore une fois).

Tu pourras encore aller au resto, au cinéma ou au théâtre mais va falloir t'organiser et espérer qu'ils ferment pas leurs portes très vite. Et on va pas se mentir, les restaurants vont être nombreux à fermer leurs portes dans pas super longtemps.

Du télétravail encouragé mais pas obligatoire donc, rien qui ne bouge concernant les établissements scolaires ni les transports en commun, des restaurants qui vont galérer et de nouvelles restrictions mais pas de confinement à proprement parler (pas un confinement qui ne dise son nom en tout cas), voilà, pour résumer.

Après on va pas se mentir, une vie sans sortie nocturne avec interdiction d'aller et venir chez soi et chez les autres ça nous rappelle un temps pas si lointain. Par contre vous avez le droit d'aller bosser et ça c'est quand même super sympa.

Fin des articles