Twentyn One, success story d'une marque strasbourgeoise dédiée au cynisme et à la pop culture

© Twentyn One

En même pas un an, la marque strasbourgeoise Twentyn One s'est exportée outre-Atlantique et ne cesse de se développer à une vitesse folle. Retour sur la success story de dessins poétiquement corrects.

Tout commence en janvier 2017, quand un jeune graphiste strasbourgeois poste un de ses dessins sur Instagram. Sans arrière pensée, juste l'idée de se servir du réseau social comme d'une vitrine pour son travail de création.

Mais très vite, un engouement autour de ses dessins sarcastiques se montre, les likes fusent, les followers affluent. À tel point que le créateur indépendant féru de flat design décide de créer sa marque : Twentyn One est née.

Bonbonnes de gaz Marlboro, paquets de clopes estampillés Netflix, voitures Supreme... Les marques qui rythment nos vies de millennials sont revisitées à la sauce cynisme, comme tout autant de métaphores un brin mélancoliques autour de la pop culture, de la consommation et du bling-bling surjoué, s'incrivant à la perfection dans la tendance streetwear actuelle.

Twentyn One met un pied aux États-Unis et ouvre un shop en ligne

© Twentyn One

Dans les mois qui suivent, le jeune graphiste continue de poster sur les réseaux ses illus colorées et pleines de sous-entendus. En juin 2017, le compte est repéré par la marque américaine Clearport Inc. et la collaboration entre les deux marques diffuse Twentyn One aux États-Unis. Là-bas aussi, l'humour un peu noir et les dessins lissés et clinquants font mouche.

Puis les choses ne cessent de s'enchaîner. Le créateur de Twentyn One se flanque d'une chargée de com, avec laquelle il met en place une stratégie commerciale. Ensemble, ils créent un compte Tumblr, Twitter, peaufinent la page Facebook et affichent la marque sur Pinterest.

En novembre 2017, le shop de Twentyn voit le jour. Désormais, les fans de la première heure et les autres curieux et amateurs de pièces uniques rameutés en cours de route peuvent se procurer tee-shirts de qualité et autres illus de leurs créations préférées en ligne. D'ailleurs, il est depuis peu possible de customiser ses affiches print en choisissant son visuel.

Quid de la marque à Strasbourg ?

© Twentyn One

La dernière bonne nouvelle en date pour Twentyn One, c'est qu'Erasmooth, la marque de vêtements française dédiée à la valorisation de villes de notre Hexagone, a bien aimé elle aussi ce tout nouveau concept né à Strasbourg.

Excellente nouvelle pour nous aussi, puisqu'Erasmooth décide donc de diffuser Twentyn One et propose une collection capsule sur son site pour toute la saison. En plus de nos dessins préférés, trois pièces ont été mises en place spécialement pour la période des fêtes, avec une boule de Noël façon baîllon sado-maso. Une chouette idée de cadeau pour faire passer un message tout en douceur.

En attendant de pouvoir peut-être un jour se procurer les pièces dans des magasins en dur au centre-ville de Strasbourg, rendez-vous :

Ici pour la collection capsule avec Erasmooth
Juste là pour le shop en ligne : https://www.twentyn.one/
Et ci-contre pour une balade sur le compte Instagram, sur la page Facebook, sur le Tumblr ou sur Twitter de la marque