Les collages de Scientwehst : une certaine idée du patrimoine cul-turel

L’artiste américaine Giulia qui officie sur Instagram sous le pseudo Scientwehst aime les détournements audacieux. Elle glisse entre deux fesses des œuvres architecturales pour un ensemble à la fois impertinent et esthétique. Une façon de contourner la censure avec beaucoup d'humour et un certain sens de la perspective, il faut bien le dire. 


Fini les cache-sexe décevants. Scientwehst colle des tunnels sombres pour cacher des fesses qu'on ne saurait voir, l'Arc de Triomphe rhabille les filles et les ponts ne sont plus entre deux rives mais rallient deux corps... Des montages plutôt hot mais vraiment bien faits qui mêlent les formes sensuelles des corps à la rigidité des structures modernes. Et tout s'épouse parfaitement pour une anatomie de cyborg sexy. L'artiste qui invite à « emmerder la beauté standard » et à être soi-même a déclaré dans une interview : « La société des médias sociaux n’est pas un espace public et démocratique, alors on doit arrêter de la traiter comme tel. » A quand un détournement de la tour Eiffel ? On se projette déjà...

montage-photo-sexy

photos-montage-hot

photo-sexy-montage-collage

montage-collage-sexy

photo-montage-collage

collage-photo-image

photo-montage-collage-sexy

seins-collage-photo