Une cinquantaine de palmiers va être plantée sur la place Kléber de Strasbourg

Vladislav Zolotov

C’est l’ÉNORME nouvelle du jour ! Face à la vox populi qui réclame toujours plus de verdure, la ville de Strasbourg a décidé d’accepter un projet de végétalisation de la place Kléber…avec des palmiers. Les travaux devraient débuter d'ici le 15 avril.

Aussi belle et agréable soit-elle, la place Kléber à Strasboug souffre d’un manque criant de verdure. Grand espace de béton, elle devient parfois irrespirable lors des épisodes de canicule qui frappent Strasbourg durant l'été. Alors des voix s'élèvent très souvent pour réclamer un peu plus de verdure et de coins d'ombre sur la célèbre place. Et il semblerait que les réclamations aient enfin été entendues : à partir du 15 avril, les agents de la ville de Strasbourg débuteront des travaux afin de planter une cinquantaine de palmiers tout autour de la place. 

Un projet inspiré de la Plaça Reial de Barcelone

L’objectif : s’inspirer de la magnifique Plaça Reial de Barcelone qui attire de nombreux touristes avec ses cafés, ses restaurants, ses arcades, sa fontaine…et ses palmiers. D’après les premiers plans, la place Kléber devrait être littéralement entourée de palmiers ce qui permettrait en plus de cacher les environs aux Strasbourgeois postés en terrasse durant l’été. Mieux encore : d’après nos informations, la ville serait en pourparlers avec une start-up désireuse de récolter les fruits des arbres pour en extraire la très controversée huile de palme et produire la toute première pâte à tartiner made in Strasbourg.

Et comme si cette info ne suffisait pas à notre bonheur, il semblerait que le projet fasse des émules… En coulisses, la Eurométropole tenterait de faire accepter un projet de serres tropicales à installer sur la place de la République. Comment tout ça peut-il être possible me direz-vous… La réponse est simple (et un peu effrayante, il faut l’admettre) : le réchauffement climatique. Car d’après les estimations, le climat de Strasbourg devrait être le même que dans une ville du Nord de l'Espagne d’ici 2050. Il fera donc plus chaud mais on aura aussi plus de verdure pour respirer, tout est une question d’adaptation.

¡ lıɹʌɐ,p uossıod un à ǝnbsǝɹd ʇıɐɹıoɹɔ uo

Fin des articles