Faire trop de siestes peut être un signe de mauvaise santé

Vous êtes sieste-addict ? Vous n’êtes pas les seuls ! Quoi de plus agréable que de pouvoir s’assoupir après un bon repas pour recharger les batteries ! Pourtant, les siestes pourraient être révélatrices de mauvaise santé…

L’appel du lit, du canap, du fauteuil ou même du sol, - on ne juge pas - est fréquent en journée, après un repas copieux, en lendemain de soirée, ou tout simplement pour les flemmards. Bref, toutes les raisons sont bonnes pour aller piquer un somme l’après-midi. Dans certains pays comme en Espagne, la sieste est même une habitude culturelle importante, à laquelle on ne peut déroger sous aucun prétexte. De nombreuses études prouvaient jusqu’ici les bienfaits des siestes. Ainsi, nous pouvions tous décomplexer, déculpabiliser et dormir longuement et paisiblement en journée, sûrs et certains que nous effectuions une action positive pour notre corps. Mais voilà… retournement de situation ! Selon une nouvelle étude publiée le 25 juillet 2022 dans la revue scientifique Hypertension, les siestes pourraient être mauvais signe.


Une corrélation possible ?

Le caractère trop fréquent des siestes peut en effet être révélateur de mauvaise santé. Avoir des temps de repos trop régulier en journée pourrait en effet être « corrélé à un risque plus élevé d'hypertension et d'accident vasculaire cérébral », nous apprend ScienceAlert. Pour parvenir à cette conclusion, les chercheurs ont analysé une base de données baptisée Biobank contenant les informations de plus de 500.000 adultes britanniques âgés de 40 а 69 ans. Ainsi, les chercheurs ont observé que les personnes qui faisaient souvent des siestes «avaient un risque d'hypertension de 12% supérieur а celui des personnes qui ne font que rarement ou jamais la sieste, et un risque d'accident vasculaire cérébral de 24% supérieur ». Pour résumer, la sieste en elle-même n’est pas forcément dangereuse mais les personnes qui font des siestes ont généralement une moins bonne santé.

Bref, écrire cet article m’a épuisée, je vais faire une sieste !

Fin des articles