Qui est le pousseur fou qui sévit dans le métro parisien ?

Dans la nuit du lundi 3 au mardi 4 janvier, un inquiétant personnage a été interpellé sur la ligne 5 du métro à la station Gare de l’Est. La raison ? Il a poussé un homme sur les voies de la ligne 7 quelques instants plus tôt. Fort heureusement aucun métro n’était à proximité et la victime n’a pas été blessée. Mais qui est donc cet étrange individu ? Nous avons sorti nos loupes et tenues d’inspecteurs pour mener l’enquête. 

Plus de peur que de mal ! Vers minuit et quart, les fonctionnaires de la brigade des transports sont appelés par la RATP car un homme sème le trouble sur les quais du métro 5. Les caméras de surveillance du réseau permettent alors d’identifier l’homme qui semble perturbé, frappe du mobilier urbain et crie "allahou akbar". Quelques instants plus tôt, le suspect venait de pousser une victime sur les voies de la ligne 7 “sans aucune raison”, selon nos confrères du Parisien. Aucun métro n’était en approche et la victime n’a heureusement pas été blessée. 

L’agresseur de 25 ans, d’origine tunisienne, a été interpellé dans les souterrains du métro pour tentative d’homicide. Il a par la suite été examiné par un psychiatre qui a conclu qu’il n’a pas toutes ses facultés mentales. Il a donc été conduit dans un hôpital psychiatrique avant d’être interné

Comment réagir si on est poussé sur les voies ?

Malheureusement ce n’est pas la première fois qu’une victime est propulsée sur les voies du métro. En septembre dernier, toujours sur la ligne 7, un usager avait été poussé sur les rails par un homme ivre. Si cela vous arrive, voici quelques conseils à suivre : 

Si vous observez une personne sur les voies : ne descendez surtout pas ! Coupez immédiatement le courant en actionnant l’alarme située au milieu du quai, juste au-dessus de l’extincteur. 

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par DRIPS (@dripsfr)

Si vous êtes tombés et que le métro est en approche : évitez de vous précipiter vers la voie opposée, vous risquez de toucher un des rails de traction qui est alimenté en continu à 750 volts et donc de vous faire électrocuter. Dans certaines stations comme les lignes 2 et 6 du métro parisien, des fosses sont situées sous les rails et permettent de se glisser sous le train. Si ce n’est pas le cas, il est possible de s’allonger contre le quai. L’interstice entre le quai et le train est assez grand pour pouvoir s’y glisser. 

Si le métro n’est pas en approche : essayez de remonter le plus rapidement possible sur le quai sans entrer en contact avec les rails ! Concernant le RER, pas d'inquiétude, l'alimentation passe par des câbles aériens. 

Fin des articles