Marché de Noël : ce qu'il faut savoir sur les mesures de sécurité de cette année

© Flickr

Même si l'état d'urgence est désormais révolu, le marché de Noël de Strasbourg a cette année encore été organisé de manière à assurer le maximum de sécurité. Voici ce qu'il faut savoir pour l'édition 2017, selon le maire de Strasbourg et le préfet du Grand Est, qui ont donné une conférence de presse le mardi 7 novembre au matin.


La magie de Noël oui, mais en toute sécurité. Cette année encore, les organisateurs du fameux marché de Noël de Strasbourg ont opté pour des mesures rigoureuses. Et malgré la levée de l'état d'urgence par le Gouvernement, ces dernières seront similaires à celles de que l'on a connues les années précédentes, avec notamment les châlets concentrés sur la Grande-Île. Ainsi, du 24 novembre au 24 décembre, des dispositifs particuliers seront mis en place :

Pas de voitures au centre-ville : pendant la durée du marché, donc durant un mois, le centre-ville sera débarassé de voitures pour éviter que celles-ci n'entrent en conflit avec la foule. Il n'y aura donc pas de circulation automobile de 11 heures à 20 heures, et jusqu'à 21 h le vendredi et 22 heures le samedi. Des places et entrées spéciales seront réservées aux professionnels de santé.

Stationnement limité en dehors des heures d'ouverture : lorsque l'accès au centre-ville en voiture sera autorisé, en dehors des horaires cités ci-dessus,  le stationnement sera néanmoins interdit en voirie et dans les quatre parkings du centre, du jeudi 23 novembre 22 heures au dimanche 24 décembre à 18 heures. Les résidents en possession d'un abonnement pourront se garer dans les autres zones payantes de la ville.

Des contrôles à chaque entrée : par rapport à l'année dernière, deux entrées supplémentaires seront ouvertes, avec toujours des contrôles renforcés (voir carte d'accès ci-dessous). La passerelle des Juifs et celle de la rue Pierre-Bûcher seront fermées.

Des fouilles aléatoires : dans tout le périmètre du marché, sur la Grande-Île, des agents de police pourront effectuer des fouilles aléatoires et à n'importe quel moment.

Moins de trams, mais des bus et des arceaux pour les vélos : toujours comme l'année dernière, les trams ne s'arrêteront pas à la station Broglie. À Homme-de-fer, la station sera fermée aux heures d'ouverture du marché, ainsi que celle de Grand'Rue pendant les cinq week-ends du marché. Les bus circuleront en revanche comme d'habitude. En dehors de la Grande-Île toujours, 800 nouveaux arceaux seront ajoutés pour accueillir les vélos.

Mesures renforcées à l'approche du jour-J : du 26 au 30 décembre, des agents privés filtreront l'accès aux marchés aux abords de la Cathédrale. 

En tout, c'est 1 million d'euros qui ont été investis dans ces mesures de sécurité. Avant 2015, ces dépenses d'élevaient à 300 000 euros. En tout cas, on espère que ce mois se passera sans encombre. Bon marché de Noël à tous !

 

Fin des articles