Free the nipple : bientôt la fin de la censure des tétons sur Instagram ?

Picture: EPA

Pourra-t-on bientôt poser seins nus sur Instagram et Facebook ? Plus de 10 ans après la popularisation du mouvement #FreetheNipple, le groupe Meta a demandé à son conseil de surveillance de revoir les règles de censure qui interdisent aux femmes de poster des clichés avec la poitrine dénudée… Une interdiction qui ne s’applique pourtant pas aux hommes.

En 2013, Facebook retirait des extraits du documentaire Free the Nipple de Lina Esco et a vu la campagne #FreetheNipple envahir la toile, en réaction à cette censure. Une décennie plus tard, les tétons des femmes sont toujours bannis des publications Facebook et Instagram. En ce début d’année, le conseil de surveillance du groupe Meta remet en cause ces règles de censure des tétons. L’interdiction qui n’est appliquée qu’aux tétons des femmes pose problème vis-à-vis des personnes transgenres et non binaires. Le conseil, composé de journalistes, politiques et d’académicien·ne·s, estime que ces règles sont « peu claires » et qu’il est nécessaire de les faire évoluer. Il se pourrait même que cette censure soit prochainement levée.


Des règles inadaptées 

The Guardian a révélé les décisions prises à l’issue du conseil de surveillance, reportées dans le rapport du 17 janvier : « la politique [de Meta] est basée sur une vision binaire du genre et fait une distinction entre les corps masculins et féminins ». Ainsi, lorsqu’il s’agit de publications d’utilisateurs intersexués, non binaires et transgenres, ces règles deviennent obsolètes. C’est pourquoi le conseil a recommandé à Meta de déterminer « des critères clairs, objectifs et respectueux des droits » lorsqu’il s’agit de modérer la nudité « afin que toutes les personnes soient traitées d’une manière conforme aux normes internationales des droits de l’homme ».


Des publications censurées

Dernièrement, les publications Facebook d’un couple américain s’identifiant comme transgenre et non binaire ont été temporairement suspendues. Sur les clichés, le couple s'affiche torse nu, avec les tétons couverts, le tout accompagné de légendes indiquant les soins de santé possibles pour les personnes transgenres et une annonce concernant une collecte de fonds pour une chirurgie mammaire. Suite au signalement du post par des utilisateur·rice·s, ce dernier a été retiré par un système d’intelligence artificielle. Les publications ont finalement été remises en ligne, suite à une décision du conseil, ce qui a engagé les réflexions autour de ce système de censure.


Une politique de modération binaire

En 2019 déjà, des influenceur·euse·s s’étaient rendu.e.s au siège d’Instagram pour un débat autour de cette « politique du téton » et avaient découvert par la même occasion que l’équipe chargée de la politique de modération du contenu de l’entreprise n’incluait aucune personne transgenre. Suite à cela, Meta a affirmé : « Nous faisons évoluer nos règles en permanence pour rendre notre plateforme plus sûre pour tout le monde. Nous savons que nous pouvons faire plus pour soutenir la communauté LGBTQIA+, et que ça signifie travailler avec des expert·e·s et des associations en faveur des LGBTQIA+ sur une série de sujets et d’améliorations de produit. ».

Suite à la publication du rapport du conseil de surveillance du 17 janvier, Meta dispose de 60 jours pour faire une réponse publique.

Fin des articles