Allocution d'Emmanuel Macron ce mercredi : vers un confinement national strict ?

  • La Rédac'
  • News
  • Publié le 30 Mars 2021 à 17h26
carmengabriela

Face à la situation sanitaire qui se dégrade et à l’augmentation du taux d’occupation dans les services de réanimation qui approchent les 90%, plusieurs médecins ont demandé au président de la République de prendre des mesures plus strictes. Après un nouveau conseil de défense sanitaire, Emmanuel Macron devrait donc prendre la parole ce mercredi 31 mars pour annoncer de nouvelles restrictions. De la fermeture des écoles au reconfinement généralisé, plusieurs hypothèses sont évoquées. On fait le point avec vous. 


Allongement des départements confinés

Pour freiner l’épidémie, de nouveaux départements pourraient rejoindre les 19 départements déjà confinés. On compte déjà l'Ain, les Alpes-de-Haute-Provence, les Ardennes, l’Aube, l'Indre-et-Loire, l'Isère, le Jura, le Loir-et-Cher, la Loire, la Lozère, La Marne, la Meuse, la Nièvre, l'Orne, la Savoie, la Haute-Savoie, le Rhône, le Vaucluse et l'Yonne. L'infectiologue Gilles Pialoux appelle d’ailleurs le gouvernement à ne pas sous-estimer la reprise épidémique qui a « déjà dépassé la deuxième vague ».


Reconfiner tout le pays 

« Nous serons contraints de faire un tri des patients afin de sauver le plus de vies possible », ont alerté des médecins réanimateurs et urgentistes parisiens dans le Journal du Dimanche. Ce tri concernera tous les patients, Covid et non Covid, en particulier pour l'accès des patients adultes aux soins critiques. Pour ne pas franchir cette ligne rouge, l'exécutif envisage donc un confinement strict pour tout le pays

 

Fermeture des écoles

Depuis plusieurs jours, les écoles sont sous surveillance renforcée. « Si nous ne prenons aucune mesure, le risque c'est que les écoles ferment toutes seules », explique un ministre, qui fait référence à la fermeture des classes dès le premier cas de Covid détecté dans les 19 départements confinés. La fermeture des écoles, autour de la période des vacances de Pâques, pourrait donc remplacer le confinement strict également évoqué. Une mesure qui forcerait cependant certains parents à basculer dans le télétravail...

Fin des articles