Couverts, pailles… tous les objets en plastique qui disparaissent en 2021

La loi relative à l’interdiction d’objets en plastique à usage unique a été adoptée en février 2020. Si elle n’entre en application que progressivement d’ici 2040, cette année, de nouvelles mesures deviennent effectives.


L’année dernière, nous disions adieu aux cotons-tiges en plastique, assiettes et gobelets jetables et aux bouteilles d’eau plate en plastique dans les cantines scolaires. Plus tôt, c’étaient les sacs plastique à usage unique qui disparaissaient des supermarchés. La guerre au plastique est lancée, et il était temps ! Si on ne peut pour l'instant s’en débarrasser dans les masques à usage unique, on peut s’en passer ailleurs, et ce bien avant 2040 (ce qui est dans bien trop longtemps, nous sommes d’accord).


Adieu couverts et pailles jetables

Depuis le 1er janvier, nous ne pouvons donc plus acheter de couverts jetables, de pailles jetables, de confettis ni de touillettes en plastique dans les machines à café. Les boites en polystyrène expansé disparaissent, elles, des restaurants qui proposent une offre à emporter, de même que les tiges des ballons de baudruche et les couvercles de gobelets à emporter. Si les commerces vident leurs stocks pendant encore quelques semaines, ils ont jusqu’à la fin du mois de juin 2021 avant de voir l’interdiction tomber définitivement. De la même manière, détruire des invendus alimentaires est devenu interdit. En voilà une bonne nouvelle !

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par @sos_pollution

Alors quelles sont les alternatives ? La même chose, mais dans un matériel plus durable et respectueux de l’environnement. Pailles en bambou ou en inox, couverts en bois ou tout autre objet en papier, en verre, en paille…


D’autres mesures à venir

D’autres interdictions suivront dans les années à venir. En 2022 disparaitront les sachets de thé en plastique et les jouets en plastique offerts dans les fast food. En 2023, la vaisselle jetable dans les fast food. En 2024, les dispositifs médicaux contenant du plastique ou micro-plastique. En 2025, les lave-linge vendus devront être obligatoirement dotés d’un filtre à microfibres plastiques pour empêcher celles-ci de passer dans l’eau, et en 2026, ce sont les cosmétiques contenant des micro-plastiques qui feront leurs adieux. Un petit pas, même si le délai est long.

Fin des articles