Quand Blanche Gardin balance son avis sur l'affaire Polanski

Au beau milieu de l’affaire Roman Polanski, qui est de nouveau accusé de viol en pleine promotion de son nouveau film, l’humoriste Blanche Gardin jamais loin de l’actualité s’est exprimée dans un post Facebook ironique, et pour le moins... étonnant.

« Je venais d’avoir 18 ans. Je crus mourir », la photographe Valentine Monnier sort du silence et affirme avoir été violée par le cinéaste Roman Polanski, qui écume déjà d’une longue liste d’accusations. 

Alors que la Société civile des auteurs et réalisateurs envisage d’exclure le scénariste de ses rangs et que des cinémas boycottent « J’accuse » de leurs salles, le long-métrage avec Jean Dujardin et Louis Garrel dans les rôles principaux arrive tout de meme en tête du box-office français avec 500 000 entrées en une semaine. De quoi remettre au coeur du débat populaire l’éternelle question de la séparation entre l’homme et l’artiste...

 

« Et Roman, si t’as un rôle pour moi, je suis dispo »

Blanche Gardin, toujours pleine de second degré a quant à elle tranché en postant un message inattendu sur son compte Facebook.

Fin des articles