Une association recherche des familles pour adopter 350 animaux de laboratoire

  • Zoé Stene
  • News
  • Publié le 27 Avril 2021 à 11h12

Chiens, chats, singes, poissons, chevaux ou encore rongeurs, tous ont été des animaux de laboratoire et ont passé une partie de leur vie enfermés dans une cage. L'association Graal lance un appel à l'adoption pour leur trouver une famille et ainsi, leur éviter l'euthanasie !

A l'occasion de la 42e journée des animaux de laboratoire, l'association Graal lance un large appel l'adoption pour offrir une nouvelle vie à 350 de ces pauvres bêtes. En effet, après avoir servi de cobayes, privés de leur liberté durant des années, ils risquent maintenant l'euthanasie. Au programme : 30 chiens beagle, dont 11 chiots, 150 rats, 11 primates (accueil au zoo-refuge La Tanière), 90 lapins, 50 coqs, 5 minipigs, 5 chèvres, et 15 vaches. Prêts à les accueillir dans un foyer heureux et chaleureux ?

Des animaux en bonne santé à la recherche d'un foyer

« Tous les animaux sont en bonne santé. Ce sont les laboratoires qui nous contactent pour les placer. Les chiens sont âgés de trois mois à plus de 10 ans et ont vécu dans des cages. Il y a des jeunes primates et d’autres âgés de plus de 20 ans. » confie Marie-Françoise Lheureux, la présidente fondatrice du Graal. Ces animaux ont donc passé leur vie emprisonnés 24h/24 et seront condamnés à l'euthanasie sans la solidarité des familles.

Militer pour un droit de retraite 

Les petits compagnons tels que les chiens, les chats, les chevaux et les poissons sont directement proposés à l'adoption tandis que les primates et les animaux de ferme pourront être confié à des lieux spécialisés. A la clé, une retraite paisible faite de longues balades, de papouilles et de panier confortables. Ce droit à la retraite est d'ailleurs porté par l'association à  travers une pétition ! l'objectif ? La rendre obligatoire pour éviter l'euthanasie des animaux ayant servis aux laboratoires.

4000 animaux sauvés et une pétition

Depuis plus de 15 ans, ce sont 4 000 animaux qui ont pu être sauvé grâce à l'action unique de l'association, "mais cette situation repose aujourd’hui entièrement sur les bénévoles du GRAAL et le volontariat de laboratoires impliqués. Au nom de l’éthique, d’une science responsable, il faut aujourd’hui permettre à TOUS les animaux pouvant sortir indemnes des laboratoires de bénéficier d’un droit de retraite OBLIGATOIRE. " peut-on lire sur le site de la pétition que 84 000 personnes ont dores et déjà signé. 

Au 
Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Association GRAAL (@assograal)

Plus d'infos

Fin des articles