Aide exceptionnelle de solidarité : qui aura droit à 150 euros ?

  • La Rédac'
  • News
  • Publié le 12 Novembre 2020 à 11h35

Pour faire face à ce deuxième confinement, les caisses d’allocations familiales vont verser fin novembre l’aide exceptionnelle de solidarité d’un montant de 150 euros. Mais qui pourra bénéficier de cette aide et quelles sont les conditions pour l’obtenir ? On fait le point avec vous.

À situation exceptionnelle, mesures exceptionnelles. Pour faire face à la crise du Covid-19, le gouvernement a annoncé au mois d'octobre le versement d’une aide exceptionnelle de solidarité d’au moins 150 euros pour les foyers les plus modestes. Cette aide sera versée à partir du vendredi 27 novembre.


Plusieurs personnes concernées

L’aide de 150 euros sera tout d’abord versée aux bénéficiaires du RSA, du RSO, de l’allocation de solidarité spécifique versée par Pôle Emploi ainsi que de l’ASS. Ces personnes toucheront donc 150 euros d’aides auxquels pourront s’ajouter 100 euros supplémentaires par enfant à charge de moins de 20 ans. Par exemple, une personne seule avec deux enfants à charge qui touche le RSA se verra reverser une aide exceptionnelle de 350 euros. Pour les personnes vivant en couple, une seule aide sera versée au foyer.

Les personnes de plus de 25 ans qui touchent les APL avec un ou plusieurs enfants à charge pourront également percevoir une aide de 100 euros par enfant. Un couple bénéficiaire des APL avec trois enfants pourra par exemple percevoir 300 euros d’aide. Les personnes sans enfant seront exclues du dispositif. En revanche, les jeunes de moins de 25 ans qui perçoivent les APL auront droit à une aide de 150 euros. Elle concerne aussi bien les apprentis, les étudiants salariés que les jeunes travailleurs.

Si vous êtes concerné par l’aide exceptionnelle, aucune démarche n’est nécessaire. Elle sera directement versée par la CAF.

Fin des articles