Un escape game façon Cluedo débarque dans un sublime hôtel particulier parisien

Qui n’a jamais rêvé de se glisser dans la peau d’un détective ? De résoudre un grand mystère armé d’une loupe et d’un carnet de notes ? De déambuler de pièce en pièce dans un hôtel luxueux où se cachent les preuves d’un terrible crime ? 

C’est le moment de se lancer dans une aventure hors-norme au cœur d’un immense hôtel particulier. Façon manoir hanté, l’hôtel de 400m2 sur 3 étages situé dans le 16e arrondissement accueille Murder Mystery, un nouvel escape game qui ressemble étrangement au jeu de société Cluedo. Le pitch ? une énigme criminelle doit être résolue et c’est à vous de mener l’enquête !


Un scénario qui fait froid dans le dos...

L’histoire se déroule lors d’un automne en 1948. Un homme d’affaires et politicien nommé Jean de Beaumont ratera une fois de plus l’anniversaire de son fils unique, Lucien, souvent perçu comme un bon à rien. Mais sa femme Véra, seconde épouse de Jean, décide tout de même de fêter l’anniversaire de son beau-fils en petit comité, au sein de ce mystérieux hôtel particulier. Malgré les relations tendues depuis la fin de l’Occupation, l’oncle François et son fils Armand acceptent l’invitation, de même qu’Aristote Saint-Tonnerre de Quincy, parrain de Lucien, et sa nouvelle compagne Solange Debussy. Mais ce jour-ci, l’un des protagonistes sera retrouvé mort dans l’antichambre, tué d’une balle en pleine tête. 

C’est là que vous rentrez en piste : à votre arrivée sur les lieux, l’inspecteur Jules Lavisse et son adjoint Janvier vous accompagneront pour mener les investigations. Il vous faudra résoudre l’enquête en récupérant un maximum de preuves, et bien garder en tête que l’une des personnes présentes dans l’hôtel a du sang sur les mains… Il vous faudra ainsi rassembler les précieux indices, suivre les inspecteurs, fouiller les pièces, interroger les suspects, et qui sait… surprendre des conversations impromptues !

Pour une immersion des plus totales, l’hôtel sera plongé dans la pénombre, tandis que des requiems au piano seront joués pour mieux vous glacer le sang, et que des comédiens se glisseront avec talent dans les peaux de Jean, Lucien, Véra, François, Armand, Aristote, Solange, Jules et Janvier…

Fin des articles