Top des mots et expressions qu’on n'entend qu’en Alsace

  • Faustine C
  • Insolite
  • Publié le 23 Juillet 2020 à 10h30

En Alsace, les expressions sont aussi riches que la choucroute. En voici un best-of, pour vous en apprendre un peu plus sur l'influence du dialecte sur la région. Alors installez-vous bien avec vos schlopps les schatz, comme dit on vous explique tout !

Ces mots qu’on entend en Alsace, parce que le français était trop basique

Un schmoutz

Le bisou de chez nous ! Après un bon repas chez mamie, il faut toujours la remercier par un schmoutz.

via GIPHY

Un schlouk

On pourrait le comparer à une gorgée. Bref, si vous n’avez pas très soif et qu’on vous propose à boire, dites « juste un schlouk, merci » et ça passera crème.

Schatz

Schatz vient de l’allemand et signifie trésor. En Alsace, c’est ce petit surnom qu’on donne à son ou sa chéri(e), le « bébé » de l’Est, en soi.

Un stück

Un petit peu l’équivalent du schlouk version aliments solides, prendre un stück de gâteau correspond à en prendre un morceau. Dans le genre « j’ai plus faim mais, pour te faire plaisir, met moi juste un stück ».

via GIPHY

Les schlopps

Pantoufles, chaussons, claquettes : appelez-les comme vous voulez, ici on met nos schlopps quand on franchit la porte.

La finette

Quand il fait froid, il faut mettre une finette ! La « France de l’intérieur » utilisera plutôt les termes marcels ou débardeurs… Certaines mamies alsaciennes diront aussi « hemdele » (petite chemise) !

Le foehn

Se sécher les cheveux avec un sèche-cheveux : bien trop basique ! En sortant de la douche, il faudra vous armer de votre foehn…

via GIPHY

Le bierbüch

Il n’existe pas vraiment d’équivalent dans le dictionnaire pour ce terme qui signifie « ventre de buveur de bière ». Eh oui, quand ces messieurs boivent trop de binouze et que leur ventre est bien rond, ils ont un bierbüch !

Frèch

Si tu es frèch avec tes parents, c’est pas tip-top. Eh oui, c’est l’insolent ou l’effronté de chez nous. Les Haut-Rhinois diront frach mais ici c’est Le Bonbon Strasbourg, pas Le Bonbon Mulhouse.

La tirette

Clairement, « fermeture éclair », c’était trop long. Alors quand on a froid on remonte la tirette de son gilet, même si parfois elle peut se coincer.

via GIPHY

Les kneckes

« Kneckes » signifie « gamin » mais peut aussi être utilisé comme équivalent de « garnement ». On pourra entendre dans les rues alsaciennes « sacré kneckes ! », ou encore « toi t’en es un ! », c’est du pareil au même.

Extrawurst

Si on vous traite d’extrawurst, c’est que vous faites la fine bouche, que vous êtes « difficile » niveau nourriture !

Ratcher (ou quatcher)

Quand les commères du village sont en train de papoter, on dira plutôt qu’elles ratchent !

via GIPHY

 

Ces expressions alsaciennes, pour rappeler aux gens où ils sont

Ça geht ?

Le « How you doin’ ? » de Joey dans Friends, mais version locale.

via GIPHY

Hopla (geiss) !

Hopla, c’est un petit peu notre « vamos » à nous. On le met à toutes les sauces, que ce soit pour dire « allez », pour encourager quelqu’un, pour dire « ça, s’est fait » ou encore pour s’excuser après avoir bousculé un passant.

Weisch

Celui-là, les alsaciens (et surtout nos aînés) le placent à. Chaque. Fin. De. Phrase. Il signifie « tu sais », mais on l’utilise comme le « tu vois ? » français. Weisch ?

Ou bien ?

Même utilisation que weisch ici : les phrases n’ont rien demandé mais hopla on l’ajoute quand même. Evidemment, « ou bien ? » est interchangeable avec un beau « hein ? ». Bon, on continue ou bien ?

via GIPHY

Ils veulent du beau temps

De la pluie est prévue ce samedi d’après l’application du collègue parisien ? Heureusement, Catherine Laborde veut du soleil ce week-end. Ce serait bête de la contredire.

Et surtout la santé !

L’expression typique à laquelle on a droit à chaque anniversaire. Et nouvel an. Et simplement quand on se dit au revoir en fait. Eh oui, une conversation dans la rue finit toujours par « allez salut, et surtout la santé ! ».

Gsundheit/Santé

Vous l’aurez compris, la santé c’est important en Alsace. Du coup, si quelqu’un éternue on pourra entendre soit un « gsundheit », soit un « santé ». A tes souhaits ? Connais pas.

via GIPHY

‘S gilt !

Comme « santé » était déjà utilisé pour dire « à vos souhaits », il fallait une autre expression pour dire « à votre santé » ou « à la vôtre » !

Service !

Vous demandez de l’aide dans un magasin, et une fois l’article parfait trouvé vous lancez un sympathique « merci » à la vendeuse ? Attendez-vous à un « service ! » voire « d’service ! » en retour, avec le bel accent en prime.

Ça tire

On ouvre la fenêtre et ça tire. Oui, bon bah y a un courant d’air si vous préférez.

via GIPHY

Montre moi-le

« Papa, j’ai un bobo ! » dira l’enfant, ce à quoi son père répondra « Montre moi-le ! Yooo, ça c’est donc rien ». Et ça marche aussi avec passe moi-le, répète moi-le…

Comme dit

Les français connaissent « comme dit dans l’énoncé » et autres. Mais dans le pays de la choucroute, comme dit est très, très souvent utilisé. Dans le genre « comme dit, on se voit après ! ». Mais comme dit, c’est pas grave.

Avoir du späck

Späck = graisse. On connaît le summer body, mais il y a aussi le alsatian body.

via GIPHY

 

En extra : les onomatopées, celles qui montrent vraiment d’où on vient

Yo !

Celui-là, il est à placer n’importe où, n’importe quand. Par exemple quand votre fils vous annonce qu’il va se marier : « Yo ! Arrête donc ! ». Sinon, quand il est frèch avec vous « Yo t’as donc fini de me parler comme ça ? ». Ou mieux, quand vous voulez lui rappeler l’importance des tâches ménagères : « Eh yo ! Faudra pas oublier de sortir la poubelle ! ». Evidemment, à ne pas confondre avec le « yo » de la banlieue, weisch.

Yeuuuuuh !

Ailleurs, on entendra des « oooh », des « mooooh » etc. Ici, devant un petit chiot trop mims, on dira « yeuuuuuh, salut bibele ! ».

via GIPHY

Oh yeeeeh !

Vous pouvez aussi l’écrire « oyééé », tant que vous ne le prononcez pas « oh yeah ». Il s’utilise un peu à toutes les sauces, mais va en général avec la surprise, ce genre d’émotions. Par exemple quand on vous demandait si vous aviez bien révisé pour le contrôle de maths et que vous sortiez un « oh yeehhh j’ai complètement oublié, gottverdammi ! ».

 

En bref, même s’ils veulent du beau temps, n’oubliez pas de remonter votre tirette et de mettre une finette en cas où ça tire, weisch ? Des schmoutz les kneckes !

via GIPHY

Fin des articles