Ce Strasbourgeois s’est lancé dans un tour de France en trottinette électrique

  • Faustine C
  • Insolite
  • Publié le 17 Juillet 2020 à 10h15

On connaît le fameux Tour de France qui se déroule à vélo, celui à bord d’un bateau à voile, certains l’ont déjà sûrement fait en voiture… Mais en trottinette électrique ? C’est une première, et c’est un Strasbourgeois qui se lance !

Michaël Vieira, photographe strasbourgeois de 29 ans, s’est lancé le défi fou de faire le tour de France au guidon de sa trottinette électrique.
Le 12 juillet 2020, à 12h12 tapantes, il a donc quitté la Place Kléber pour débuter son aventure de 4000 kilomètres qui s’étendra sur trois mois.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Michaël Vieira | Trott-Man (@vieiraphoto) le

Un challenge bien préparé

Attention, la trottinette de Michaël, plus connu sous le nom de « Trott-Man » sur les réseaux, c’est pas de la gnognotte ! Elle fait le double d’un bolide classique avec des roues qui sont deux fois plus larges que celles d’un VTT. A côté de ça, elle peut atteindre une vitesse de 100 km/h et possède 150 km d'autonomie ! En bref, notre aventurier est bien équipé.

Et c’est ce dont il aura besoin pour parcourir les 4000 km de pistes cyclables qui l’attendent dans les 70 villes qu’il compte traverser ! Il y a quelques temps, il avait fait un premier trajet, Strasbourg-Lyon, pour tâter le terrain : une expérience folle de quatre jours. Son objectif est de parcourir 100 km chaque jour avec ses 19 kg de bagages attachés à l’avant de sa bécane !

L’envie de voir le monde et partager son expérience

Trott-Man s’est lancé dans ce projet qu’il finance lui-même, tout en comptant sur l’hospitalité des habitants qu’il croisera sur son chemin. Après avoir lancé un appel aux sponsors mais aussi aux « ambassadeurs », pour l’accueillir et le relayer dans les différentes villes qu’il parcourra, il a déjà eu quelques propositions d’hébergement.

Car ce que désire Michaël, c’est découvrir de nouveaux paysages et faire des rencontres sur le chemin, en apprendre plus sur les gens et leurs histoires.  

Il compte filmer son périple à l’aide de son appareil photo et des Go-Pro qu’il a emporté avec lui. Ses amis, quant à eux, seront chargés de faire les montages vidéo pour alimenter sa chaîne YouTube. Entre ça et ses Storys sur son compte Instagram, tout le monde pourra suivre ses aventures et lui montrer son soutien !

En bref, un excellent moyen pour le Strasbourgeois de réunir toutes ses passions (la photographie, la trottinette électrique, la vidéo, le voyage et le contact humain), tout en soutenant l’association humanitaire strasbourgeoise « Réalisateur de Rêves » !

Fin des articles