Pépite : un cochonnet lumineux pour jouer à la pétanque toute la nuit

Les génies sont de sortie ! L’esprit fertile de Raphaël Paesa, un technicien de 34 ans, vient de donner naissance à une vraie merveille d’innovation et de bon sens : un cochonnet lumineux nommé Cocholed. Grâce à lui, il est désormais possible de prolonger les parties de pétanque jusqu’au bout de la nuit !

« Oh Raymond, tu tires ou tu pointes ? ». Elle a beau être un exemple de beauferie, cette phrase est forcément sortie de notre bouche un beau jour. Sauf que le petit monde de la pétanque connaît actuellement une révolution à laquelle Toulouse n’est pas étrangère. Après avoir été mis au défi par ses potes boulistes qui voulaient continuer leur partie endiablée de pétanque pendant qu’il faisait rôtir les merguez, Raphaël Paesa, technicien polyvalent basé à Castelmaurou, a inventé l’impensable : un cochonnet lumineux qui brille dans la nuit.

Oubliez donc le traditionnel cochonnet et faîtes place au Cocholed, un cochonnet lumineux qui fonctionne avec une petite ampoule led. Pour atteindre la perfection absolue, Raphaël a dû se creuser les méninges. Dans un premier temps, il avait conçu un prototype avec un led, une petite pile et un interrupteur grâce à son imprimante 3D. Un premier jet prometteur mais pas assez solide pour résister aux impacts des lourdes boules. L’artiste a alors fait fabriquer une coque par un procédé d’injection plastique. Le Cocholed était né et débarquait sur son site internet moyennant 13,90 euros.

Un an après la première commercialisation, le Cocholed s’est déjà écoulé à plus de 2 300 exemplaires à travers la France évidemment mais aussi en Suède et aux États-Unis. Un succès planétaire qui fait même des émules chez les boulistes professionnels. Avec 4h d’autonomie, le Cocholed existe en version verte et en orange. Et cette invention n’est sûrement pas la dernière de son créateur qui réfléchit déjà à créer un « cercle intelligent » qui retentirait dès lors qu’un petit malin mordrait un peu trop les bords pour son lancer.


Source : 20 Minutes

Fin des articles