Timbrés, le muesli made in Alsace qui nous fait voyager

© Timbrés

Ça s'appelle Timbrés et c'est made in Strasbourg.

Ils sont deux jeunes entrepreneurs et ont décidé de monter un projet aussi ambitieux que simple et nécessaire. Maxime et Jérémy, dans le cadre de leur master entrepreunariat à l'EM de Strasbourg, ont uni leurs forces et leur amour du muesli pour monter ensemble la marque Timbrés.

C'est assez naturellement qu'ils se sont dirigés l'un vers l'autre : si l'un rêvait d'ouvrir un bar à céréales et que l'autre pensait à commercialiser ses recettes, Jérémy et Maxime sont tombés d'accord pour lancer un concept de muesli « qui fait voyager ». 

Des céréales, des fruits secs et une pincée de voyage

Les deux jeunes hommes, tombés amoureux de Strasbourg lors de leurs études ici, expliquent que l'idée est de créer des recettes inspirées de différentes destinations. Leur mélange "Bon baiser du Sud", à base de figues, d'abricots et de romarin, nous évoquera le chant des cigales, tandis que "Départ de Strasbourg" incluera des drêches de brasserie (résidus du brassage des céréales) et du miel de châtaignier.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Timbrés (@timbres.fr) le

Les recettes – ils en ont pour le moment créé six – sont élaborées et réalisées par Jérémy et Maxime et prennent vie... dans la cuisine de Jérémy, pour le moment. Quant aux ingrédients, ils privilégient le local – les céréales viennent par exemple du Moulin aux moines de Krautwiller – et le bio. Aussi, les recettes ne comprennent ni sucre blanc ni produits raffinés.

Et concrètement ?

Après avoir eu leur idée, les deux jeunes entrepreneurs ont participé à un concours dédié au mieux manger en 2017, pour lequel ils sont arrivés en demi-finale et ont remporté 5 000 euros. De là, la machine est lancée : en octobre de la même année, Maxime et Jérmy ont commencé la commercialisation de leurs recettes Timbrés.

Depuis, et pour le moment, on peut retrouver leur muesli dans plusieurs lieux strasbourgeois : chez BeeVrac, au Bocal et à l'hôtel Grafalgar. Mais le duo voit les choses en plus grand : il s'agit maintenant d'augmenter la production. Pour ce faire, Jérémy et Maxime comptent acheter du matériel adéquat, grâce à un crowdfunding sur KissKissBankBank, qui dure jusqu'au 10 novembre.

Si les deux entrepreneurs parviennent à récolter les 6 000 euros nécessaires, on peut s'attendre à entendre parler de Timbrés encore un moment. En effet, si la marque se développe, une boutique pourrait voir le jour dès l'année prochaine. Forcément, on ne peut que soutenir une initiative née à Strasbourg aussi chouette !