3 raisons pour lesquelles le festival Lollapalooza était génial

Le week-end du 20 et 21 juillet a été assailli par le festival Lollapalooza au cœur de l’Hippodrome ParisLongchamp. On vous explique pourquoi c’était génial.

Loin de nous l’idée de faire envier les braves gens qui n’ont pas pu participer à l’événement ! Non, l’objectif est plutôt de vous convaincre de prendre vos billets pour l’édition prochaine, et de rappeler aux festivaliers de cette année qu’ils ont bien fait de se déplacer.


Le line-up de folie

D’emblée, la programmation sentait bon en raison de sa diversité de genres et de nationalités. En effet, nous autres Français pouvions voir sur scène des artistes bien de chez nous, mais aussi des ricains moins accessibles. Ainsi, le line-up allait des valeurs sûres du rap telles qu’Orelsan, Nekfeu, Roméo Elvis, aux Strokes, en passant par Migos et Bad Bunny.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Lollapalooza Paris (@lollapaloozafr) le

La qualité de cette sélection ne se limitait pas à du name dropping, mais se consolidait bel et bien sur scène. Nous pourrions parler de la clôture assurée par Nekfeu dans un show endurant d’une heure, ou de Jaden Smith qui s’est rasé sur scène, ou encore d'Eric Prydz qui a secoué les enceintes.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Lollapalooza Paris (@lollapaloozafr) le

Sous la chaleur de juillet, les performances s’enchaînaient sans se ressembler et l’exaltation ne baissait pas de régime.


La palette de stands

Bien que la musique prime sur le monde merveilleux de Lollapolooza, le festival avait également d’autres choses à offrir. Les plus gourmands ont pu se délecter des pépites proposées aux différents spots food ou drink. Gaufres, glaces italiennes, grillades, nems… Il y en avait pour tous les goûts et toutes les envies.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Lollapalooza Paris (@lollapaloozafr) le

Les stands des partenaires du festival n’étaient également pas en reste avec la possibilité de faire personnaliser son briquet Zippo, de se faire personnaliser un tee-shirt au SEAT Village ou de laisser les enfants profiter du Kidzapalooza.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Lollapalooza Paris (@lollapaloozafr) le


L’expérience

Pendant deux jours, l’Hippodrome ParisLongchamp est pris d’assaut pour devenir le terrain des festivaliers en soif de paillettes, de tenues instagramables et de musique. Dans l’idée, cette description peut en effrayer plus d’un… Pourtant, l’expérience en vaut la peine.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Lollapalooza Paris (@lollapaloozafr) le

Mais le temps file, et on est tellement plongé dans le lollapaloozaverse que l’on ne le voit pas passer. Reproduction de la tour Eiffel, tonneaux de bois… Le décor nous immerge et on ne veut plus en sortir jusqu’à la dernière note musicale.

Fin des articles