Le Roi Lion en live action, ça change pas grand-chose, mais en moins bien

Enfin live action, bof en fait puisque les images, aussi belles soient-elles, sont de synthèse. Du coup ben... c'est un film d'animation en fait. Mais passons sur ces considérations techniques pour nous pencher plus avant sur cette nouvelle version d'un des plus gros succès de Disney. 


L'histoire qui nous est contée du fond de la savane africaine est celle, en tous points similaire à celle du dessin animé, de Simba, héritier à croquer du royaume de son père Mufasa. Intervient alors Scar, le frère jaloux qui s'allie aux méchantes hyènes, le cimetière des éléphants, la débandade des gnous dans les gorges, et voilà la scène mythique qui nous a traumatisés pour le restant de nos jours, tous autant que nous sommes. « Qu'as-tu fait Simba ? C'est de ta faute. Pars, et ne reviens jamais... bla bla bla » on connaît la chanson

Le Roi Lion film critique

Quel intérêt alors, si tout, jusqu'à l'enchaînement des scènes et des dialogues, est fait à l'identique ? On a envie de vous répondre, avec un soupçon de mauvaise volonté, "aucun", mais il faut quand même bien que ça change un peu quelque chose, non ? que la technologie aujourd'hui à disposition apporte une alternative intéressante, du moins au niveau esthétique, non ? Bof. En fait, pire que de ne rien apporter, l'animation en images de synthèses, pourtant vraiment splendides, parvient même à priver le métrage de la grande vitalité qui animait la version dessin animé.

Le Roi Lion film critique

En voulant privilégier un aspect plus réaliste, une veine peut-être plus documentariste, on se retrouve, forcément, avec des couleurs moins chatoyantes, une nature moins enivrante, bref, avec une esthétique moins séduisante. Nous voilà donc réduits à tout miser sur les voix des personnages, interprétés par de grandes stars de la pop music actuelle, Beyoncé (Nala) et Donald Glover (aka Childish Gambino, Simba) en têtes d'affiche. Eh bien là aussi, c'est assez décevant, tant au niveau doublage qu'au niveau des chansons, dont la seule part d'interprétation artistique semble être une propension insupportable au vibrato bien sonore. 

Le Roi Lion film critique


Au final, on peut dire sans trop s'avancer que cette nouvelle adaptation en "live action" par Disney d'un de ses plus gros succès n'apporte absolument rien, si ce n'est un paquet d'oseille dans les poches du créateur de Mickey, désormais transformé en monstre avalant goulûment tout sur son passage. Le cycle de la vie, à ce qu'il paraît...

Fin des articles