Sur les murs, 50 ans de street art parisien

  • La Rédac'
  • Tendances
  • Publié le 18 Mai 2015 à 00h00

Le Crédit municipal ouvre ses portes au street art, et plus précisément au street art parisien, retraçant l’évolution de celui-ci des années 50 à nos jours. Cette rétrospective, qui est la première en son genre, est en elle-même une illustration de l’évolution de la considération accordée au street art.

C’est au cours des années 60 que les murs de la capitale ont commencé à accueillir les premiers tags ou graffitis, souvent engagés, de précurseurs tels Jacques Villeglé, Gérard Zlotykamien ou Ernest Pignon Ernest, bien loin d’être considérés à l’époque comme de l’art urbain. En effet, ce n’est que depuis les années 2010 et le film "Faites le mur" de Banksy que le terme de "street art" a fait son apparition dans les médias et le langage courant pour remplacer celui de "graffiti", cette modification terminologique étant révélatrice de son changement de statut.

sur les murs 50'

L’exposition présente alors un panorama du street art parisien au travers de 50 artistes : des pionniers aux incontournables SPACE INVADER, NASTY, MISS. TIC, ou encore MOSKO et ASSOCIES entre autres. Elle mêle à la fois œuvres d’ateliers, photographies des créations in situ et quelques œuvres sorties au format suffisamment raisonnables pour être sorties de leur contexte et exposées en intérieur. Finalement, tel est le challenge d’une telle rétrospective : présenter dans un espace clos des œuvres de nature éphémère, dont la nature et la vocation initiale sont presque incompatibles avec le fait d’être exposées dans une galerie.

Sur les murs

Défi relevé haut la main par "Sur les murs", vous avez donc jusqu’au 13 juin 2015 pour courir voir cette exposition unique avec en en prime une initiation gratuite au tag par Gilbert Mazout le samedi 6 juin de 13 heures à 16 heures.

Du 1er avril au 13 juin 2015 Le lundi au samedi de 9h à 18h, jeudi jusqu’à 19h et samedi de 9h à 17h Crédit Municipal de Paris 55, rue des Francs-Bourgeois - 4e  Entrée gratuite

Fin des articles