Les secrets gourmands de la bloggeuse Raphaële Marchal

C'est la plus grande gourmande de toute la place de Paris ! Raphaële, elle se régale dans la vie et du coup, elle nous raconte tous ses coups de coeur gastronomiques dans son blog, En rang d'oignons ! Miam ! 

Qui es-tu jeune fille ? Je m'appelle Raphaële, je viens d'avoir 25 ans et comme disait ma mère petite, « _rien ne m'apparaît inavalable_ ». J'ai commencé en cuisine, chez Caïus et au Park Hyatt Paris-Vendôme, je voulais faire l'école hôtelière. Sous la pression familiale « _ma fille, tu seras avocate, ostéopathe ou présidente_ », j'ai cédé au Master 2 en entrepreneuriat, et suis passée côté marketing pour Angelina, et commerciale chez Potel & Chabot. J'ai ensuite passé deux ans chez Butard Enescot en tant que chef de projets et suis partie il y a 9 mois pour monter mon blog.

unnamed (3)

Tu peux nous parler un peu de ta passion ? Tout vient d'un plaisir très simple et d'une banalité folle : manger. J'ai passé mon enfance dans les cerisiers et framboisiers de mon grand-père, j'ai pris des cours de cuisine et dévoré des livres d'histoires de chefs (mes préférés, celui de Jouary sur Feran Adrià et Cuisinier d'Alexandre Gauthier), et j'ai décidé que tant que je réussirais à en vivre, manger serait mon métier. Les produits, les artisans, les cuisiniers me fascinent, le champ des possibles est infini face à un navet, j'adore décortiquer et raconter les sorts qu'ils leur jettent, je trouve ça beau, magique presque.

10478142_10152668202073978_1282453539408259341_n-e1419266205148

C'est quoi le concept en rang d'oignons ? Je ne suis pas là pour juger, je laisse ça aux jurés de concours. Je raconte. Je fouille. J'interroge. J'observe. J'ai envie de retranscrire sur papier ce que les cuisiniers racontent dans une assiette. On change juste de plume, mais le message est le même. Ils tambouillent, je gribouille.

Tu connais la plupart des grands chefs parisiens, c'est qui le plus sympa ?  Oh là là, la question piège ! Je dois énormément à Akrame et à Jacques Génin, ils ont toujours été très protecteurs et bienveillants, m'ont donné de belles leçons de vie. Mon préféré c'est Stephane Jégo, autant pour lui que pour L'Ami Jean. Et ma petite perle, c'est Alessandra Montagne du restaurant Tempero, un amour de femme.

10920958_10152770260998978_961851482782588544_n1-e1424462228832

Si tu devais ne manger plus qu'un seul plat jusqu'à la fin de ta vie ça serait quoi ? Ce serait, après l'abolition du flan, la pire des choses qui pourrait m'arriver. Mais je dirais les crevettes crues. Cette texture me rend folle, surtout servies avec la tête frite. Elle est bien faite, la nature.

Blog En rang d'oignons

Fin des articles