Jardin d'acclimatation

  • La Rédac'
  • Tendances
  • Publié le 30 Septembre 2014 à 00h00

Un samedi matin après la rentrée des classes. Il fait beau, le soleil brille et vos chères têtes blondes sont fébriles : « Papa, Maman, on fait quoi aujourd’hui, dites on fait quooooi ?». Si vous pensez qu’un atelier pâte à sel ne les occupera pas plus de dix minutes, emmenez-les donc au bois de Boulogne. Non pas pour les perdre – ils retrouveront leur chemin – mais pour leur faire découvrir le Jardin d’Acclimatation et sa multitude de manèges !

jardin acclimatation 2

C’est en tout cas le programme que j’ai proposé à Louis, six ans et sa sœur Rose, quatre ans. Mes petits cousins de province ne s’attendaient sûrement pas à visiter un parc d’attraction de 18 hectares au cœur de la capitale. Tandis que le petit train nous menait vers ce royaume enchanté, je leur racontais que Napoléon III avait créé ce jardin en 1850 et bla et bla. Cause toujours. Mes explications historiques ne faisaient pas le poids devant leur irrépressible envie de tester tous les manèges. Tous.

Nous avons donc embarqué pour une mini-croisière à bord de la fameuse « rivière enchantée », puis nous avons chevauché des poneys mécaniques sur une plaine sauvage de trois cents mètres carrés avant de nous perdre dans le palais des glaces. Les enfants avaient faim, moi aussi. Le jardin propose sept restaurants : le Pavillon des oiseaux, le Salon de thé Angelina, la Crêperie de la Petite Ferme, la Chaumière Gourmande…On s’est contentés d’un croque-monsieur vite avalé sur un banc, pressés de poursuivre nos folles aventures.

jardin acclimatation 4

Rose voulait vivre des sensations fortes, tandis que son frère tirait à la carabine. N’écoutant que mon courage, je l’ai donc emmené au cœur de la fête foraine à l’assaut des montagnes russes. Nous avons toutes les deux hurlé : moi de peur, elle de rire. Son frère aime les animaux (enfin une activité paisible), je me suis donc empressée de leur faire découvrir le rocher aux daims, la grande volière et la petite ferme normande.

S’ils avaient été parisiens, je les aurais sans doute inscrits aux ateliers du jardin. Dès trois ans, les petits apprentis peuvent apprendre à biner un potager, cuisiner des gâteaux au chocolat, s’initier à la calligraphie chinoise, au mime ou à la magie…Le paradis des bambins, je vous dis !

Jardin d’acclimatation 75016 - Métro Les Sablons www.jardindacclimatation.fr   T/Florine Soulié

Fin des articles