Paroles citoyennes : des regards pluriels sur la société actuelle

© Xavier Cantat

Pour la deuxième édition, Paroles citoyennes réunit 10 spectacles sur les grandes mutations de notre époque. Les représentations seront suivies de rencontres avec les auteurs, des artistes, et des grands acteurs de la société civile. Un rendez-vous à ne pas manquer.

Ça commence ce soir avec la pièce Les chatouilles ou la danse de la colère d'Andréa Bescond au Théâtre Antoine, et ça finit le 25 mars 2019. Plus d’un mois pour se questionner sur les mouvements migratoires, la transformation du travail, les inégalités socio-économiques, la tolérance religieuse et l’influence de la parole politique. L’année dernière, ces Paroles Citoyennes avaient réuni 70 artistes et 6 000 spectateurs. Cette année, ce sont 10 nouveaux textes engagés qui sont présentés, autant de réflexions sur l'état de la société actuelle pour traverser notre époque, la comprendre et réagir.

Plusieurs thèmes sont abordés :

On parle d'immigration au Studio Libre avec No women's land de Luca Franceschi qui nous entraîne à la frontière entre les Etats-Unis et le Mexique, aux côtés de femmes migrantes qui l’ont traversée. De Pékin à Lampedusa nous raconte l'histoire d’une athlète somalienne dont le talent entend dépasser les frontières.

Le questionnement sur la violence est au cœur du Festival. Les chatouilles ou la danse de la colère au Théâtre Antoine nous dévoile l'histoire d'une femme qui a vu son enfance volée par "un ami de la famille". A plates coutures à Bobino montre le courage de femmes qui ont résisté suite à la fermeture de leur usine. Ce que j’appelle oubli s’attaque à la violence que peut provoquer la bêtise ordinaire avec Denis Podalydès en tête d’affiche.

Le racisme et l'antisémitisme font aussi partie des sujets essentiels abordés. Avec L'être ou pas, Jean-Claude Grumberg livre au Théâtre Libre une comédie sur l'antisémitisme ordinaire. Avec sa Lettre aux escrocs de l'islamophobie qui font le jeu des racistes, terminée deux jours avant la tuerie de Charlie Hebdo où il a perdu la vie, Charb plaide pour la laïcité et la liberté d’expression.

On parle aussi politique avec 1988 - Le débat Chirac/Mitterrand qui reprend le célèbre face à face des hommes politiques. Et de justice aussi. Libre, enfin...? met en scène deux acteurs majeurs de l’histoire américaine des droits civiques, Martin Luther King et George Jackson. Avec Plaidoiries, Richard Berry donne vie aux plaidoiries de six grandes affaires judiciaires au Théâtre Libre.

Andréa Bescond dans Les chatouilles

Vous l’avez compris… c’est tout un programme ! Paroles Citoyennes fait écho à l’actualité de façon poignante et nous aide à comprendre les contradictions de notre société. Vous pouvez retrouver l’intégralité des spectacles proposés ici.

 

Fin des articles