Revivez Gainsbourg à travers une chorégraphie envoûtante et sensuelle

© Sophie Martel

Le chorégraphe Jean-Claude Gallotta rend hommage à Serge Gainsbourg en créant un spectacle de danse conçu autour d'une nouvelle version de "L'Homme à tête de chou", enregistrée par le grand Alain Bashung. Une histoire d'amour développée sur toute la durée d'un album et sublimée grâce à une chorégraphie envoûtante et sensuelle.

"Je suis l’homme à tête de chou / Moitie légume et moitié mec / Pour les beaux yeux de Marilou / Je suis aller porter au clou ma Remington / Et puis mon break / J’étais a fond de cale à bout de nerfs / J’avais plus un kopek". Mi-homme mi-légume, l’Homme à tête de chou revit l’histoire tragique de son amour fatal pour Marilou qui l’aura conduit à la folie et au crime. A partir du 17 septembre, le Théâtre du Rond Point nous offre une magnifique adaptation de l'album-concept du génie Gainsbarre, sorti en 1976.

 Sophie Martel

C'est sur un plateau nu, avec pour seul décor un fauteuil vide symbolisant l'absence d'Alain Bashung, que Jean-Claude Gallotta met en scène cette histoire à travers 12 tableaux chorégraphiques correspondant aux 12 chansons de l'album. Enregistrées par Alain Bashung juste avant sa mort, les chansons du spectacle portent désormais l'âme de deux poètes disparu.

 Sophie Martel

Un spectacle devenu culte, qui fête ses 10 ans cette année : "De la première version, nous avons gardé deux éléments « intouchables » : d’abord la bande-son, avec la voix profonde et fragile de Bashung, et les merveilleux arrangements dansants de Denis Clavaizolle.", nous confie le chorégraphe. Une chorégraphie lyrique à l'image d'un titre mythique : "Variations sur Marilou". Emouvant.

L'homme à tête de chou
Théâtre du Rond Point
2 bis, avenue Franklin-Delano-Roosevelt – 8e
Du 17 au 29 septembre

Fin des articles