Vivre à Paris et payer un « supplément rondelle de citron » en terrasse

© Shutterstock

On connaissait les expressos à 3,50 €, et les verres d’eau refusés parce que « c’est comme ça ». Oui, notre belle capitale est bien connue pour faire flamber les consommations en terrasse… Mais la rondelle de citron à 0,50 €, on se demande si ce n’est pas la goutte d’eau qui fait déborder le verre...


La journaliste Nora Hamadi a la réponse. #FoutageDeGueuleAbsolu, #RasleBol s’offusque t-elle sur Twitter après avoir été facturée 6,00 €, rien que ça, pour un Perrier-citron au Bistrot de la Tour, installé au pied du métro Bir Hakeim.

Viral, son post a été liké plus de 7 000 fois et retweeté par plus de 3 000 personnes. Tant de réactions qui témoignent de la récurrence de cette situation certes offusquante, mais pas illégale.

En effet, le commerçant fixe librement le prix des produits qu’il commercialise, et n’a pour obligation que de mentionner ces coûts sur une carte. Mais qui d’entre nous peut se vanter d’avoir le réflexe de fouiller le menu en long en large et en travers jusqu’au petit asterisque en bas à droite notifiant la rondelle de citron facturée ?

Faute de pouvoir changer leurs politiques, le mieux reste donc de ne plus fréquenter les établissements couteux à l’excès, ou bien de garder en tête qu’un café au comptoir restera toujours plus honnête, et si vous avez une envie de citron… Mieux vaut demander s’il est payant. Vous êtes prévenus.

Fin des articles

Paramètres des cookies