Les Grands Voisins, un village utopique en plein cœur de Paris

L'ancien hôpital Saint-Vincent de Paul est le lieu le plus cool de tout Paris. Désaffecté, le complexe hospitalier à été transformé en septembre dernier en un village utopique mixant hébergés d'urgence et porteurs de projets solidaires, artistiques, entreprenariaux et associatifs . Résultat : 3,4 hectares de solidarité, d'art et de sympathie pour mille voisins, qui squattent le site hospitalier en toute légalité et bonne humeur !

En arrivant, un grand panneau jaune arborant fièrement le logo des trois associations coordinatrices Aurore, Plateau Urbain et Yes We Camp, signale l'arrivée en territoire des Grands Voisins. Alors qu'à droite on aperçoit la « Ressourcerie », une boutique qui donne aux fringues et objets une seconde vie, à gauche il y a une école de sages- femmes. Mais, c'est en passant sous le porche que l'on entre véritablement dans un autre monde, et que l'on découvre l'ampleur du projet des Grands Voisins.

La Lingerie_bar restaurant_3_ph Elena Manente

Une fois dans le secteur, les lieux temporairement inoccupés sont habités par des personnes démunies, en quête d'un endroit où elles se sentent chez elles, prouvant à la Terre entière qu'en plein cœur de Paris, on peut créer un espace de partage. « Les étiquettes sautent, on est d'abord des voisins, et puis après on voit » nous raconte Elena, de Yes We Camp. Et pendant ce temps-là, l'hôpital est tranquillement investi par ses habitants, et devient un espace multiple, coopératif et participatif. Tout simplement.

Au milieu de l'ancien hôpital, il y a la Lingerie d'antan, stockant les blouses, mais aujourd'hui faisant office de bar du village. Outre un brunch de folie le dimanche midi, on peut chiller toute une après-midi attablé, dans un gros canapé molletonné ou sur la terrasse ensoleillée. C'est non seulement l'épicentre du lieu, flanqué du planning des voisins d'un côté et d'une foule bruyante de l'autre, mais « c'est aussi là que tout s'organise ».

ateliercréatif

Des activités pédagogiques, culturelles et sportives, aux repas et assemblées générales, au service d'insertion par le travail de la « Conciergerie Solidaire » tout est fait grâce aux Voisins, qui, tour à tour mettent leurs capacités au profit de la communauté. Ouvertes aux résidents, aux promeneurs du dimanche ou bien aux habitués, ces activités favorisent l'échange et ne cessent de renforcer le lien du groupe. Entre le poulailler au sauna russe (en passant par une femme aquaponique) et les potagers partagés, il est hors de question de s'ennuyer. Alors que réfugiés syriens et diplômés d'Assas prennent le café, les Grands Voisins donnent foi en l'humanité et la solidarité.

Tandis que le 16e grince quand un lieu d'hébergement d'urgence se construit, ici, cette fabrique de bien commun est adorée du quartier. « On montre que la mixité est fonctionnelle, et qu'avec des idées, on peut tout changer ! », nous dit-on. Entre résidence d'artistes, colonie de vacances et hébergement d'urgence, cette bulle de paix invente une nouvelle façon de vivre, et donne sacrément envie de la répliquer à l'infini.

Les Grands Voisins 82, avenue Denfert-Rochereau – 14e
 Plus d'infos

© cover : le-polyedre.com

Texte : Suliane Tillon