Les astuces pour ne pas exploser son forfait à l’étranger

  • Laura
  • Société
  • 19/07/2016

Ça y est la valise est prête, et cette fois j’ai pensé à tout : maillot de bain (en entier), crème solaire, brosse à dents, lunettes de star, et même fromage qui pue spécial mal du pays... « Siri, c’est bon j’ai rien oublié ? – Si, Laura, je pense que tu as oublié quelque chose – Gneuh ? – Moi, et la blinde que je vais te coûter si tu ne la joues pas fine ce coup-ci. ». "Lajouerfine" c’est mon deuxième prénom, ok ? Et en avant Guingamp pour les astuces qui vont sauver notre budget de l’été !

 

On checke en détail son abonnement

Sur le site de notre opérateur, on n’hésite pas à scruter les conditions de notre forfait à l’étranger. C’est facile à trouver, et souvent simplement expliqué. Bonne nouvelle tombée en avril : bien que le roaming (frais mobiles à l’étranger) varie en fonction des abonnements, la Commission Européenne a fixé un plafond pour limiter les surtaxes :

 

   Montant maximal des frais supplémentaires
   par rapport au tarif national

   Appel passé

   + 5 centimes / minute

   Appel reçu

   + 1,14 centimes / minute

   SMS envoyé

   + 2 centimes / SMS

   Internet

   + 5 centimes / Mo

 

On déniche les bonnes fonctionnalités de son smartphone

Nos petits gadgets sont prévus pour faciliter nos déplacements à l’étranger. Encore faut-il savoir où se cachent ses fonctionnalités… Pour les iPhones, on désactive les données à l’étranger (dans Réglages > Données cellulaires). Niveau Android (même s’il y a parfois quelques différences), on désactive généralement l’Itinérance des données (Paramètres > Sans fil et réseau > Réseau mobile).

Cette astuce empêche toute surfacturation liée à Internet, aux mails, et à tout ce qui concerne l’envoi ou la réception de données. En revanche gare aux appels et messages incontrôlés !

 

On se lâche sur le wifi

Halls d’hôtel, Starbucks, aéroports, ou même bus : le wifi se développe un peu partout, et c’est tant mieux pour nous ! Avec cette option, aucun frais supplémentaire, même pour téléphoner grâce à des applications gratuites comme WhatsApp, Skype, Viber (ou FaceTime pour les Apple addicts).

 

On fait tourner l’économie locale

Les cartes SIM prépayées, c’est pas un truc réservé aux 90’s ou aux grands criminels : c’est aussi une super astuce de voyageur ! On l’achète (en supermarché, bar-tabac…) dès notre arrivée, et on évite le hors-forfait sans se priver des nouvelles de nos proches. C’est pratique, clair, et souvent à un prix raisonnable.

 

On est prévoyant (surtout si on n’a pas le sens de l’orientation)

Les apps GPS utilisent et envoient des datas, des petites bêtes très gourmandes en hors-forfait. Pour éviter ce désagrément, on pense à télécharger les cartes de Google Map avant notre départ, pour utiliser l’app hors connexion. C’est assez simple à faire.

Sur Android, on lance l’application et on cherche la zone qui nous intéresse (soyez raisonnable, n’essayez pas d’enregistrer tout un pays). Une fois positionné, on efface le champ de recherche, ce qui va modifier les options et en créer une nouvelle (tout en bas) : Rendre cette zone du plan disponible hors connexion. On clique, et on attend quelques secondes que la carte se charge dans notre téléphone.

Sur les iPhones, c’est encore plus facile. Une fois notre zone d’intérêt indiquée sur l’app, on remplace l’adresse dans le champ de recherche par "Ok Maps", et hop ! une jolie carte enregistrée sur notre smartphone. (N.B. : si un message d’erreur apparaît, on réduit la carte à enregistrer).

 

On la joue radical

Hormis toutes ces astuces, il y en a deux que je chéris personnellement… Le mode avion, ou l’oubli complet de tout appareil électronique. On est en vacances pour se détendre, couper (vraiment) avec le travail, et s’oublier (se faire oublier ?) quelques jours dans un endroit paradisiaque. Et si Maman pique une crise d’angoisse, promettez-lui de renouer avec les cartes postales, elle va adorer. 

Fin des articles