20 trucs qui arriveraient si Internet disparaissait pour de bon

Anita et Drazik n'avaient pas internet dans les années 90's (©Hartley coeur à vif)

Salut les geeks, alors vous avez fait quoi de votre soirée sans Instagram et consorts hier ? Personne n’est mort a priori, et ça nous a donné l’occasion de rêvasser à ce à quoi ressemblerait un monde sans Internet.

1. On serait obligé d'aller chez ses parents sans prévenir pour dire que ça va.

2. L'ami·e avec qui on est au moment de la coupure deviendra notre dernier·e ami·e.

3. On deviendrait éventuellement parano : il régnerait une impression de FOMO (fear of missing out, la peur de manquer quelque chose) généralisée, des quartiers entiers organiseraient des tournois de badminton et feraient des apéros dans les cages d’escalier comme pendant les confinements.

4. D'ailleurs tes voisin·e·s deviendront ta famille.

5. La minute dystopie : le gouvernement sera obligé de communiquer grâce à des campagnes d'affichage, mais bien sûr des faussaires se feront passer pour des policier·e·s et des agent·e·s du gouvernement pour piller les gens. Certain·e·s voient même la guerre civile arriver peu après que les cours de la bourse se soient effondrés. 

6. La presse se mettrait à réimprimer, les gens recommencaient à acheter des journaux et les (vrais) journalistes auront peut-être enfin tous du travail. 

7. Les libraires et les disquaires (re)deviendraient les rois du monde.

8. On ferait face une pénurie de TV et de câbles TNT qui connaîtraient un fort retour de hype, et plutôt que des débats opposant Zemmour à Mélenchon, on assisterait à une spectaculaire joute verbale entre Yann Barthès et Cyril Hanouna.

9. Les boomers n’auraient plus nulle part où rager, ils nous enverraient donc des mails pour nous dire qu’ils arrêtent de lire le contenu du Bonbon... Ah bah mince, non. 

10. Disparus, les groupes Facebook pour amasser des millions pour l’anniversaire de votre pote : on embaucherait des colporteurs type Témoins de Jéhovah pour effectuer la quête.

11. On serait obligé de lire des vrais livres de recettes pour épater ses convives.

12. Les vidéoclubs rouvriraient un à un, et les propriétaires de DVD et de VHS deviendraient les nouveaux YouTubeurs. 

13. On chercherait encore des réponses à la vie sur des encyclopédies comme Encarta ou Quid.

14. On récupèrera un semblant de vie privée.

15. On devrait redemander à recevoir nos relevés de compte par courrier, et apprendre à gérer son argent en inscrivant chaque dépense dans un carnet pour tenir ses comptes.

16. Les cinémas diffuseraient à nouveau les informations.

17. On abordera de nouveau les gens dans la rue pour draguer.

18. Les clés USB se revendraient à prix d'or.

19. On perdra contact avec les gens dont on a pas le numéro, et pour pallier à ça on se remettra à consulter les annuaires téléphoniques.

20.Les influenceurs·ses n'existeraient plus, les Marseillais devraient vivre uniquement de leur salaire provenant de la télévision. 

Il serait tout de même pertinent de donner au moins une info utile dans cet article : en 2020, on estimait que dans le monde, environ 3,2 milliards de personnes (soit 40% de la population) n’avait pas accès à Internet.

Fin des articles