Grève : Comment convaincre ton boss de te laisser télétravailler

© The Office

On a trouvé la bonne nouvelle de la semaine ! Si ton job est élligible au télétravail, c'est à dire si la technologie employée par ta boîte te permet de travailler à distance, alors tu as une chance de convaincre ton boss de te laisser rester chez toi le temps de la grève illimitée et plus, si affinités...

 

Gain de temps

Entre les transports aller et retour, les pauses dej' à rallonge, les pauses clopes, les coups de téléphone, les malheurs de Louise à votre droite et les péripéties sexuelles de Béa à votre gauche, il y en a du temps perdu ! Seul chez soi, il semble que l'on ait plus de temps pour produire plus.

via GIPHY

Gain de productivité

Produire plus c'est bien, mais de meilleur qualité c'est encore mieux ! Il ne sera pas difficile d'expliquer à votre patron qu'à 20, 40 ou 60 dans un open space, niveau concentration on peut faire mieux... ça se mouche, ça rigole, ça se lève, ça bavarde : on se sent en permanence dérangé et ça n'aide pas du tout à la productivité. De plus, éviter les transports nous permet de gagner en heure de sommeil et donc, de produire un travail de meilleur qualité, dès le réveil, en pyjama. 

via GIPHY


Réduction du stress

Un employé heureux et bien dans ses bask' est un employé productif. Et franchement, l'idée de travailler de son canap, sous un plaid avec un grand thé chaud, loin des grandes frictions et des petites crises des collègues, nous rend carrément euphoriques. Alors on joue sur la réduction du stress et de la fatigue pour prouver notre future ultra productivité.


Autant de communication 

Whatsapp', Skype, Slack, on a tout ce qu'il faut pour communiquer à distance. Et entre nous, ça ne risque pas de changer grand chose... puisqu'on sait tous que vous slackez vos collègues au lieu de vous lever pour aller leur parler !


Plus de surveillance

A distance, il est évident que l'on doit rendre plus de compte sur les tâches effectuées durant la journée car on est d'avantage surveillé. Un argument de taille pour l'employeur étant donné que la baisse de productivité est l'une de ses plus grandes frayeures.

via GIPHY

La force majeure 

Il n'est évidemment pas question de prendre goût à ce travail loin des siens, loin de tout... mais la grève paralysera pour sûr le pays à partir du 5 décembre et nous assignera à résidence, malgré nous ! Taxi, VTC ? Les prix risquent bien d'exploser, sans parler des embouteillages colossaux que cela va créer. Trotinettes et vélos électriques partiront comme des petits pains très tôt le matin. Il ne nous reste plus que nos petites jambes mais avec ce froid, il ne faudrait pas que l'on tombe tous malades... et puis bon, pour une fois !

via GIPHY

Réduction de l'absentéisme 

Il est certain que l'on sera nombreux à ne pas pouvoir se déplacer, et sans la possibilité de travailler à distance, la boîte elle aussi risque d'être paralysée... un peu dommage lorsqu'on sait que la grève est illimitée !

Allez les bonbecs, on prend son courage à deux mains. Avec tous ces bons conseils impossible de vous planter, on en est certain !

Fin des articles