Paris : quand le plan de métro devient une carte des lieux culturels

© Lucas Destrem / Twitter

Sur Twitter, un internaute a recréé la carte des stations de métro en les remplaçant par les noms des lieux culturels qui s'y trouvent.

Ce mercredi 3 mars, Lucas Destrem, un utilisateur de Twitter originaire de Limoges, a publié une carte des stations de métro parisiennes en les remplaçant par les institutions culturelles qui s'y trouvent. Au total, plus de 500 adresses sont répertoriées en hommage à un secteur culturel meurtri depuis bientôt un an. 

 
Une carte pour rappeler « combien ces lieux sont essentiels à l'équilibre de tout un chacun »

Le jeune homme a expliqué sa démarche sur son site : « L'objectif de ce plan est de valoriser des institutions, des objets et des acteurs et actrices culturel.le.s durement touché.e.s par la crise sanitaire du Covid-19, dont les perspectives économiques et psychologiques sont souvent bien sombres. » Sur cette carte, qui, au premier abord, ressemble à un plan de métro lambda, figurent des cafés culturels et musicaux, des musées, des monuments historiques, des bibliothèques, des centres socioculturels, des écoles d'art ou encore des cinémas, sans distinction de superficie, mais toujours avec la volonté de valoriser des lieux qui demeurent portes closes.

Ainsi, la station Château Rouge devient "Institut des Cultures d'Islam", Mairie des Lilas "le Triton" – du nom de la salle de concert –, Anvers se mue en Trianon-Élysée-Montmartre ou encore Porte de Clignancourt en La Recyclerie. Concernant sa démarche, Lucas Destrem explique avoir dû « procéder à un complexe exercice de sélection, qui m'a conduit à retirer certains lieux, dans l'objectif de produire des noms compréhensibles, lisibles, suffisamment courts, aussi agréables à dire que possible et de valoriser l'ensemble des champs du patrimoine et de la création culturelle. » 

Fin des articles