Quand Banksy rend hommage à Basquiat sur les murs de Londres

© Banksy

Jeudi prochain s'ouvrira au Barbican Center une grande rétrospective dédiée à Basquiat, récemment devenu le peintre américain le plus cher de l'Histoire. C'était sans compter l'ironie du street-artist qui passait par là. 


Le week-end dernier, deux œuvres sont apparues sur les murs du plus grand centre des arts du spectacle d'Europe, revendiquées Banksy sur son compte Instagram. 

La première fait référence à Boy and Dog in a Johnnypump (1982) du peintre de Brooklyn : l'épouvantail est cette fois fouillé par deux agents de police, et elle est légendée "Portrait de Basquiat accueilli par la police de Londres - une contribution non-officielle à la nouvelle rétrospective". 

Une publication partagée par Banksy (@banksy) le

Vous vous rappelez des couronnes qui trônaient au-dessus de ses céblèbres Same Old Shit, graffés sur les murs de New York ? 

Sur la seconde fresque de Banksy, on y voit une grande roue, et les couronnes de Basquiat y ont remplacé les nacelles, tandis qu'un groupe de gens se presse pour acheter ses tickets. La légende ? "Une nouvelle expo Basquiat au Barbican - le lieu qui, habituellement, préfère effacer les graffitis de ses murs." Tout est dit. 

Fin des articles