Un "vampire" échappé d'un hôpital psychiatrique retrouvé dans Paris

Un "vampire" fou échappé d'un hôpital psychiatrique retrouvé dans Paris ©janemill

Celui que l’on surnomme "le vampire de Nanterre" s’est échappé jeudi dernier de son unité psychiatrique. Déclaré pénalement irresponsable après le meutre en pleine rue d’un homme en octobre 2004 à Nanterre, ce schizophrène est resté enfermé durant 17 ans avant de s’évader... Mais qui est cet individu et comment a-t-il réussi à s'échapper de son unité ? Nous avons sorti nos loupes et tenues d’inspecteurs pour mener l’enquête. 

Voilà une nouvelle à glacer le sang. Le tristement célèbre "vampire de Nanterre" s’est échappé jeudi 6 mai de l’unité psychiatrique où il était enfermé depuis 17 ans. De son vrai nom, Jean-Pierre R., l’homme avait été déclaré pénalement irresponsable après le meutre de Rémy Masson en octobre 2004 à Nanterre. Après avoir poignardé en pleine rue sa victime au niveau de la bouche et des vertèbres cervicales, des témoins l’avaient aperçu boire son sang. Il a été arrêté le lendemain du meutre puis placé en hôpital psychiatrique. 

Retrouvé dans un hôtel du 18e

Il lui a fallu 17 ans pour réussir à s'échapper. Mission accomplie jeudi dernier, lorsque le vampire a faussé compagnie au personnel soignant de l'hôpital Max-Fourestier, à Nanterre - selon nos confrères du Parisien, l’homme aurait fugué au moment de la prise de ses médicaments. S'en suivent 5 jours de traque acharnée lors desquels les forces de police déploient toutes leurs équipes : l'individu, extrêmement dangereux, serait en cavale dans les rues de la capitale. Ce n'est que ce mardi 11 mai, à 6h du matin, que le tueur est retrouvé, caché dans un hôtel du 18e. Peut-être as-tu croisé sa route ? Un scénario digne des films d'horreur les plus glaçants.

Fin des articles