Qui se cache derrière ces affiches ?

« Nous sommes What the fuck », « Nous sommes des followers », « Nous sommes à la rue », « Nous sommes des amours », « Nous sommes des incultes », « Nous sommes des abstentionnistes »...

PO982

Depuis hier, des affiches provocatrices ont été placardées dans les rues de la capitale et dans le métro, reprenant les clichés attribués généralement aux jeunes. Vous avez été nombreux à y réagir, à l'instar de Marion, mère de famille, qui trouve la démarche « dangereuse » ou Eleonore, grand-mère, qui regrette « les filles qui s'embrassent, les jeunes qui protestent, fument ou font des doigts d'honneur ». Quand d'autres craignent que les ados prennent cette campagne mystérieuse au pied de la lettre...

_8328

Au final, c'est Citadium qui se cache derrière tout ça ! Le centre commercial a lancé une vaste campagne à Toulon, Marseille et Paris. Il invite les internautes, via les réseaux sociaux, à réagir aux affiches avec le hashtag « pasque » : « T'es pas que quoi ? Exprime-toi ! » L'auteur du post le plus liké remportera un an de shopping.

Humour, revendication, selfie : le mot d'ordre est la créativité. Pour démonter les a priori véhiculés par les affiches ou pour fédérer la « génération Y » autour de caractéristiques borderline ? Twitter, Instagram, Facebook ou Tumblr nous donneront peut-être la réponse dans les jours à venir... En attendant, Citadium se paye un bon coup de pub.

Vous en pensez-quoi ?

 

© Merci au breton Johann, à Clémence, René et Marion pour leurs photos et réactions !

Fin des articles