"Qui dîne, dort" ou quand un hôtel parisien s'adapte au couvre-feu

  • Zoé Stene
  • News
  • Publié le 19 Octobre 2020 à 16h04
On fait le mur au bar de l'hôtel Rochechouart

Avis à tous ceux qui aiment refaire le monde au resto en empiétant sur la nuit, vous allez être ravis ! Le tout nouveau tout beau Hôtel Rochechouart a imaginé "Qui dîne, dort", une façon de s'adapter au couvre-feu qui nous a totalement charmé.

Mercredi, face à l'annonce des nouvelles restrictions, notre visage s'est instantanément décomposé. S'en sont suivi de longues soirées où l'on s'est demandé quand tout cela allait s'arrêter... mais on sentait bien que ce n'était qu'une question de temps pour, qu'enfin, certains prennent les choses en main. Le Rochechouart, hôtel-resto ultra rétro niché dans le 9e, a décidé coûte que coûte de sauver nos soirées. L'idée ? Proposer aux bons vivants qui viendront dîner d'arrêter le temps en profitant de chambrées à prix mini. Un bon plan à côté duquel la rédac' ne pouvait pas passer.


Un nouvel hôtel au style rétro

Relifté de la tête au pied, l'Hôtel Rochechouart accueille les Parisiens dans un joli lieu au style Art déco. Côté resto, un magnifique comptoir trône dans la salle bordée de grands miroirs, nappes blanches sur les tables, suspensions en albâtre, banquettes couleur rouille et brique font écho aux couleurs de la mosaïque posée au sol. Dans les chambres, le nouveau mobilier inspiré d'antant est twisté avec goût pour le présent. Le temps semble s'être arrêté dans cet hôtel tout droit sorti des années 30, qui dépayserait n'importe quel Parisien en manque de liberté et de magie. 

HOTEL ROCHECHOUART Restaurant Bar ©Ludovic Balay


Une cuisine néo-bistro

À la carte, une cuisine française rythmée par de bons petits plats réconfortants. On se partage évidemment l'os à moelle, la cocotte de palourdes à l'ail et le tartare de daurade épicé et fumé. Pour continuer, on craque sur le riz crémeux aux girolles et la sole mikado (la spécialité) que l'on arrose de cocktails ou d'une délicieuse bouteille de vin naturel.

Restaurant Rochechouart Poireaux Vinaigrette © The Social Food


Des chambres à prix mini pour les oiseaux de nuit

En proposant l’option "Chambre" à 60 € la nuit pour toute réservation au service du soir, l'adresse discrète entend réinstaurer le vrai temps du dîner et attirer dans son resto comme dans ses étages les amateurs de cuissons lentes et irréductibles couche-tard. Alors après le boulot, on arrête le chrono pour vivre sa soirée – de l'apéro au digeo (et plus si affinités) – comme dans le monde d'avant. Si ce n'est pas réjouissant ?!

 HOTEL ROCHECHOUART Suite 806 ©Ludovic Balay

Alors les bonbons, qui pour faire le mur avec nous toute la nuit ?


Hôtel Rochechouart

"Qui dîne, dort" à partir de 60 € la nuit
55, bd de Rochechouart – 9e

Fin des articles