Pleine lune : pourquoi les femmes dorment mieux que les hommes ?

Pleine lune : pourquoi les hommes dorment plus mal que les femmes ? © Erik Mclean

Depuis la nuit des temps, de nombreuses légendes et croyances sont associées aux phénomènes naturels de la pleine lune. Elle aurait une influence sur la nature, la santé ou encore le sommeil. Alors la pleine lune peut-elle vraiment impacter nos nuits et y a-t-il une différence entre hommes et femmes ? La réponse ici.

Hier soir, il se peut que vous ayez mal dormi. Et pour cause, la pleine lune en Poissons conjuguait ses forces avec l’équinoxe d'automne. L’astre était au plus proche de la terre et brillait 30% de plus que d’habitude.

 
Les hommes victimes de la pleine lune 

Selon une nouvelle étude, l’impact des cycles lunaires sur le sommeil serait différent pour les hommes que pour les femmes. Entre 2001 et 2018, pas moins de 852 participants âgés de 22 à 81 ans ont été étudiés en Suède à l’aide d’un polysomnographe (un appareil qui enregistre le sommeil). Les nuits ont été classées en deux parties : la phase montante de la lune et la phase décroissante. Les chercheurs ont alors remarqué que le sommeil connaissait des variations selon les phases de la lune, mais également que les perturbations du sommeil n’étaient pas les mêmes selon le sexe. 


©Altınay Dinç

Les résultats révèlent que la lune influe davantage sur le sommeil des hommes. En moyenne, la gente masculine perdrait 20 minutes de sommeil durant la phase montante, tandis que les femmes en perdraient seulement 12. Cela s’explique principalement par le rayonnage plus intense émis par la pleine lune, qui nous maintiendrait éveillé plus longtemps. Concrètement, la lumière nocture aurait un effet inhibiteur sur la sécrétion de mélatonine – l’hormone du sommeil. Des chercheurs ont également constaté que le cycle menstruel féminin était synchronisé, au moins en partie avec la lune, mais que ce phénomène tend à disparaître à cause de l’exposition à la lumière artificielle la nuit. 

Fin des articles