Pépite : Cette cantine aux airs de paillote sert le meilleur Phò du Vietnam

  • Zoé Stene
  • News
  • Publié le 28 Février 2022 à 12h46
Instagram @Hanoi.1988

Ça faisait des années qu’on la cherchait, cette adresse authentique où l’on pourrait se régaler d’une délicieuse cuisine exotique. Une cantine aux airs de paillote de bout du monde où, lorsqu’on humerait et dégusterait ses plats, on serait transporté sur un marché de nuit dans le Sud-Est de l’Asie. Cette adresse on l’a trouvé, et on y a mangé le meilleur pho de notre vie.

C’est lors d’une fin de matinée ensoleillée, vagabondant sur l’île de la Cité, qu’une nouvelle adresse attise alors notre curiosité. Il n’aura suffi que de grands bols fumant sur une jolie terrasse face à la Seine ainsi que le sourire des clients les dégustant, pour nous convaincre de pousser la porte d’Hanoï 1988.

À la carte, des plats et entrées typiques de la ville natale de Huy, le jeune patron qui cuisine tout maison. La petite série de soupes Pho interpelle notre palais, lui qui ne connaissait jusque-là qu’une seule et unique recette (qu’apparemment tous les restaurants vietnamiens de la capitale s’étaient refilés et servaient aux Parisiens).

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par ?? ??? ???? (@hanoi.1988)

C’est décidé, on prendra le Pho Garlicky, ce pho au bouillon d'os de bœuf cuit à feu doux pendant 24 heures bœuf sauté - mi cuit - avec ail, coriandre, oignon vert, coriandre longue et germes de soja. « C’est un bon choix ! » Nous lança la serveuse, le sourire aux lèvres, avant de continuer : « Le chef a gagné la médaille du meilleur Pho du Vietnam, professionnel et amateur confondu, grâce à cette recette. ».

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par ?? ??? ???? (@hanoi.1988)

Il n’en fallait pas plus pour émoustiller nos papilles. Quelques minutes plus tard, le jeune prodige arrive avec sa création ; « Chez moi, à Hanoï, on mange la soupe avec de l’ail vinaigré, pas du citron. ». L’odeur est enivrante, je ne peux plus attendre, goûtons. Explosion.

Il aura fallu passer près de 10 ans à Paris pour qu’enfin, j’aie la chance de slurper un vrai Pho vietnamien. La bonne nouvelle ? Huy est sur le point d’ouvrir une seconde adresse, entièrement dédiée à ses bouillons de folie. 

Hanoï 1988
72 Quai des Orfèvres – 11e
07 65 21 68 68

Fin des articles