Grève illimitée : une aide de 500€ pour s'offrir un vélo électrique

© iStock

Grogne social contre les réformes des retraites, le jeudi 5 décembre s’annonce être la première journée d’une (longue) grève paralysante pour les usagers RATP et SNCF. Afin de nous rassurer, la région affirme avoir de la suite dans les idées.

À dix jours d’une grève inédite, on se pose tous une question fatidique. Comment va- t-on aller travailler ? Se rendre chez le médecin ? Rendre visite à quelqu’un ? Bref, vivre, du moment que nous utilisons régulièrement les transports en commun ?

Alors que nos habitudes risquent d’être rudement chamboulées, en l’absence totale de métro, de bus, et avec le trafic perturbé de nombreuses lignes ferroviaires : Valérie Pécresse, présidente de la région Ile-de-France Mobilités, tente de nous rassurer.

Le JDD, dévoilait le 24 novembre que des mesures alternatives allaient être mises en place pour pallier la galère qui tombe en pleine période de fêtes. Parmi celles-ci Ile-de-France mobilités et la région s’engagent à rendre le covoiturage gratuit par le biais d’entreprises partenaires (BlablaLines, Covoit’ici, Karos, Klaxit et OuiHop’).

Le vélo se présentant comme le premier substitut à nos déplacements souterrains, Valérie Pécresse a certifié qu’un mois d’abonnement Véligo serait offert à tout engagement de six mois. Pour ceux qui souhaiteraient investir dans un vélo électrique, une aide financière à hauteur de 500 euros leur sera octroyée (concernant les achats effectués à partir du 1er décembre).

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Véligo Location (@veligo_loc) le

De quoi venir en aide, on l’espère, à tous ceux qui ne peuvent pas prétendre au télétravail durant cette assurément longue période redoutée

Fin des articles