Les femmes ronflent mais n'assument pas

© Nadya Lukic - Shutterstock

Combien de fois a-t-on entendu une femme râler après son compagnon à cause de ses ronflements, nuisant à la tranquillité de son sommeil ? Le ronflement est effectivement très souvent associé à l’homme, mais attention, les femmes ronflent tout autant…


Oui, c’est même scientifiquement prouvé ! Une étude israélienne parue dans le Journal of Clinical Sleep Medicine montre que les femmes ronflent presque autant que les hommes. En revanche, elles auraient beaucoup plus de mal à l’admettre. Il a fallu plus de deux ans aux chercheurs pour aboutir à ce résultat. Les recherches ont été menées sur 1913 personnes, âgées de 49 ans en moyenne, et souffrant de troubles du sommeil.

72% des femmes de cette étude ont déclaré ronfler, alors qu’en réalité, 88% d’entre elles sont concernées. Par contre, 93% des hommes ont affirmé qu’ils ronflent, alors que 92% d’entre eux ronflent réellement. Mais pourquoi une telle difficulté chez les femmes à admettre cette chose tout à fait naturelle qu’est le ronflement ?

En fait, ces bruits nocturnes sont souvent jugés comme étant disgracieux. La pression sociale sur les femmes et leur corps les pousseraient alors à ne pas assumer certains bruits corporels. Parmi eux, le ronflement.

Pourtant, ce n’est pas négligeable. Ronfler peut-être un symptôme de l’apnée du sommeil et avoir des répercutions plus graves sur le système cardio-vasculaire. Le fait de ne pas assumer ses ronflements peut être un obstacle à un suivi médical adapté. Alors mesdames, osez ronfler librement !

Fin des articles