Deux nouvelles sculptures géantes et rouges à Paris

© James Colomina

Si vous avez l’habitude de passer place de l’île de Sein ou près du pont Mirabeau, vous avez peut-être remarqué une nouveauté. Des statues pour le moins étonnantes sont venues s’y poser.

Elles sont l’œuvre du street artiste James Colomina. L’une représente un enfant au bonnet d’âne assis sur un des piliers de base du pont Mirabeau, et l’autre, un homme avec une fleur dans les mains, grandeur nature, au-dessus d'un socle qui était vide sur la place de l’île de Sein. Le toulousain les a déposées sauvagement, sans autorisation au préalable, en ce début de semaine.

Et on peut dire que c’était un véritable parcours du combattant pour l’artiste. Descente en rappel et cache-cache avec les agents de la ville pour poser l’enfant de 25kg sur le pied du pont Mirabeau. Mais ça en valait la peine : « Il représente les minorités, les stigmatisés de notre société, les personnes que l’on montre du doigt » confie James Colomina au Parisien.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par jamescolomina (@jamescolomina) le

Pour l’Homme à la fleur, l’artiste explique à 20 minutes qu’il « participe de façon théâtrale à la mobilisation pour le climat. Il m’a semblé utile d’occuper cet espace disponible pour une sensibilisation écologique. » De belles statues porteuses de beaux messages venues pour embellir notre paysage parisien !

Fin des articles