Les métros pourraient-ils effectivement cesser de circuler à Paris ?

  • La Rédac'
  • News
  • Publié le 8 Juillet 2020 à 16h07
Les métros pourraient-ils s'arrêter de circuler à Paris ? ©Naïs Bessaïh

Le confinement a eu un impact catastrophique sur l’économie du pays. Refusant de faire payer les usagers en augmentant le pass Navigo de 20 € par mois pour renflouer les caisses, Île-de-France Mobilités est en grande difficulté. Si la situation perdure, il pourrait alors y avoir des conséquences sur le trafic. Un scénario qui serait catastrophique.

Valérie Pécresse devrait mettre ce mercredi 8 juillet l’autorité régulatrice des transports en cessation de paiements. Car si l’État n’assure pas une compensation intégrale des pertes d’Île-de-France Mobilités (IDFM) ce 8 juillet, l’autorité régulatrice des transports d’Île-de-France ne pourra plus assurer le payement mensuel de la RATP et la SNCF. Les métros et les trains pourront-ils alors continuer à circuler ?

Une augmentation de 20 € par mois 

« Au début du confinement, on avait la trésorerie, nous avons tout assumé, en pensant que l'État serait à nos côtés. On a payé pour la totalité des trains et métros, alors qu'ils ne roulaient qu'à 30 % », explique Valérie Pécresse dans une interview réalisée par nos confrères du Parisien. Refusant d’augmenter le pass Navigo de 20 € par mois pour rembourser les 2,6 milliards de trou dans la caisse, le conseil d’administration d’IDFM va arrêter ses versements mensuels. « Il n’y a plus de sous. On a beau tourner ça dans tous les sens, il n’y a plus rien », affirme Pierre Serne, administrateur d’Île-de-France Mobilités.


Des travaux retardés

Selon Jacques Baudrier, administratif PCF d’IDFM, « faire circuler les trains, ce n’est pas ce qui coûte le plus cher ». Les trains et métros devraient donc, pour le moment, continuer à circuler. En revanche de nombreux travaux prévus cet été devraient être retardés. Si la situation perdure plusieurs mois, il pourrait alors y avoir des conséquences sur le trafic. Un scénario qui serait catastrophique.

Fin des articles